IT 77, une gouvernance pour les Télécentres en Seine-et-Marne

Le Conseil Général de Seine-et-Marne et son agence de développement économique  Seine-et-Marne Développement, se sont engagés dans le développement d’un réseau de télécentres sur le département. La disponibilité de la fibre sur le territoire Seine-et-Marnais via Sem@phor permet de tirer parti du très haut débit pour engager une démarche de services aux entreprises et à la population. C’est ce qui a amené, à l’été 2011, une délégation de Seine-et-Marne Développement à prendre la mesure de  la dynamique des Smart Work Centers (voir nos précédents articles) aux Pays-Bas et à en étudier les modèles économiques.

L’axe s’avérant prometteur, une étude de marché a été confiée à la société LBMG Worklabs  pour évaluer la maturité des grandes entreprises d’Ile-de-France en matière de télétravail et co-working professionnel et tester le degré d’acceptation de ces nouvelles manières de travailler pour la population et les entreprises locales.Seriez-vous prêt à travailler régulièrement à partir de tels lieux, à proximité de votre domicile ? Les grands employeurs d’Ile-de-France sont-ils volontaires et prêts à adapter leur mode de management ? Les entreprises locales sont-elles intéressées pour utiliser les moyens mutualisés au sein d’un télécentre (salle de réunion, espace d’animation, salle de TelePresence et/ou visioconférence…)  ?

L’étude  a confirmé tout l’intérêt de la démarche pour un département étendu, avec des axes de transport souvent saturés (RER A, Autoroute A4), une dorsale nord/sud compliquée en matière de déplacement doux.  La Seine-et-Marne, une véritable France en miniature, est aussi confrontée à des questions bien  différentes entre des espaces très urbanisés et une Brie magnifique et parfois très rurale.

Le 14 mai 2012, Gérard Eude, Vice-Président en charge du développement Economique et Bertrand Capparoy, Vice-Président en charge du numérique, réunissaient près de 80 personnes au Conseil Général pour la première assemblée de l’association  IT77, « Initiatives Télécentres 77 » nouvellement créée.
IT 77 semble partager un ADN  commun avec la fondation « DoubleU » à l’origine du développement des Smart Work Centers aux Pays-Bas.

Première assemblée générale d’ IT 77
(source : Jean-François Balcon)

Cette association vise à fédérer les initiatives de télécentres et de co-working au plan départemental.Elle met à disposition des territoires des moyens d’études et une expertise technique et facilite la rencontre entre les acteurs publics et les opérateurs privés. Elle vise aussi à soutenir les communes rurales  dans leurs approches de co-working dans des espaces où l’aménagement territorial et social complètent le volet économique. Elle organisera dès septembre un voyage d’études à Amsterdam, pour permettre aux représentants des collectivités Seine-et-Marnaises de bénéficier d’une expérience commune en matière de télécentres.

« Les télécentres constituent l’un des rares projets qui nous sont proposés où les territoires ne sont pas en compétition mais bénéficient d’une action conjuguée », constatait en cette occasion Gérard Eude, élu Président de l’association.

Dès le départ, IT77 se positionne en fédérateur des initiatives de télécentres en Seine-et-Marne et voit plus loin : elle sera un maillon d’un réseau plus large au plan, régional, national ou international. Près d’une quinzaine de territoires Seine-et-Marnais intéressés étaient présents, certains ayant postulé à l’appel à projet de la Région Île-de-France représentée par La Fonderie (anciennement ARTESI) de Jean-Baptiste Roger.

Le Conseil Général accompagne financièrement les projets à travers des fonds d’attractivité dont Fontainebleau est le premier bénéficiaire, et des fonds CLAIR ou C3D à destination des collectivités rurales. IT 77 envisage également d’aider les territoires à monter leurs dossiers pour bénéficier du soutien européen à travers les fonds FEDER.

Nous souhaitons à IT 77 un plein succès dans cette démarche structurante pour le territoire Seine-et-Marnais !
IT 77 organise avec cette gouvernance les conditions du succès pour faire en sorte que le co-working devienne à la fois une alternative à grande échelle aux déplacements pendulaires et une vraie chance de développement économique et social pour les territoires.

Pour en savoir plus :

Présentation détaillée d’IT 77 par Gérard Eude, à l’occasion du séminaire organisé le 3 juillet par la SCET pour les SEM
Le communiqué de presse annonçant le lancement de l’initiative IT77
Etude Telecentres par Seine-et-Marne Développement (Décembre 2011) et ses principaux résultats

Publicités

Co-working des villes et co-working des champs

Alors que le co-working prend son envol dans les réflexions françaises et devient l’objet d’de programmes d’aménagement ambitieux, nous sommes souvent interpellés par les collectivités rurales sur ces questions :

  • Quel co-working dans le monde rural ?
  • Quel degré d’implication publique sur ces projets ?

L’étude de la Caisse des Dépôts (voir notre précédent article) indique qu’un business modèle rentable est atteignable en centre-ville comme dans les espaces périurbains. La Caisse participera à certains projets périurbains dans une posture d’Investisseur Avisé dans le cadre des Investissements d’Avenir (PIA), afin de faciliter l’amorçage des premiers projets… et de bénéficier des rentrées financières qui en résulteront, facilitant alors de futurs investissements.
La Caisse souligne également l’intérêt de ces  services de co-working dans le monde rural. Le modèle économique apparait néanmoins plus compliqué, justifiant souvent une plus grande intervention publique.

Comment faire la part entre les externalités positives de ces lieux et les dommages collatéraux d’une approche qui serait limitée aux grands centres urbains ?

Le site zevillage.net peut être un bon accélarateur à vos réflexions : Xavier de Mazenod livre sur ce site ses réflexions en matière de co-working, à travers des expériences de lieux parfois alternatifs, et souvent complémentaires au co-working professionnel.
D’un côté, le co-working des champs rassemble au sein d’un lieu des profils très disparates et parfois très mobiles. De l’autre le co-working des villes aspire notamment à répondre aux défis de la mobilité pendulaire; son développement dans les grands métropoles est une condition de l’effet de masse qui permettra aux grandes entreprises d’engager leurs personnels volontaires dans cette démarche.

Le retour d’expérience que propose Zevillage en matière de télétravail et co-working converge avec nos approches relatives aux nouvelles matières de travailler, puisqu’il associe à la fois les externalités positives et les bénéfices collatéraux !

Zevillage : Télétravail, coworking et nouvelles formes de travail

Etude de la CDC sur les Télécentres en zones péri-urbaines

Opérateur pour l’Etat de différents volets des « Investissements d’avenir », la Caisse des Dépôts et Consignations a retenu au chapitre de la Ville Numérique la thématique des télécentres comme axe d’investissement. La Caisse agit ici en tant qu’ »investisseur avisé« , pour faciliter l’amorçage de projets tout en visant une rentabilité financière qui renouvellera à terme ses capacités d’intervention sur de futurs projets futurs.

Compte tenu de ce positionnement bien éloigné du mode habituel de subventions, la Caisse souhaite investir auprès d’acteurs privés dans la constitution d’un réseau de télécentres (multi-acteurs) en France, en veillant à la complémentarité des tiers-lieux dans lesquels elle investit. Dans cet objectif, elle a réalisé une étude sur la viabilité du modèle économique des télécentres en France, publié en décembre 2011 sous l’intitulé « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France ».

Ces travaux viennent compléter ceux engagés par des acteurs publics et privés dans le cadre du Cluster Green & Connected Cities.

L’offre de télécentres au cœur des villes devrait se mettre en place sans soutien publique particulier.
La viabilité économique de télécentres en zones péri-urbaines serait confirmée, sous certaines conditions d’amorçage.
Le modèle économique en zone rurale nécessiterait en revanche un autre modèle non adressable à travers la posture d’investisseur avisé liée aux investissements d’avenir.

Enseignements de l’étude CDC « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France », publiée en décembre 2011.
(Source : extrait de l’étude CDC)

La Caisse évoque une « nécessité d’amorçage, les externalités positives des télécentres urbains et leur lien avec l’aménagement des territoires incitent à poser la question du rôle des acteurs publics dans ce nouveau marché ».

La Caisse étudie aujourd’hui différents projets d’acteurs privés s’engageant auprès des territoires pour ces nouveaux modèles. L’objectif est de d’avoir engagé sur 2012 les bases d’un véritable réseau de tiers-lieux en France. Ce réseau pourrait démarrer en Ile-de-France et compléter les projets existant sur les métropoles régionales.

Pour en savoir plus :

Télécharger l’étude complète « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France », publiée en décembre 2011 par la Caisse des Dépôts & Consignations

Smart Verbatim de Printemps

«Nous avons besoin de grandes métropoles européennes. Et là encore, il faudra franchir un pas décisif. Il faudra doter ces grandes agglomérations, celles qui pèseront à l’échelle de l’Europe et du monde, d’un statut métropolitain simple et attractif, adapté à chacune des agglomérations, leur permettant d’atteindre en termes de compétences, de ressources, de moyens, le niveau requis à l’échelle de l’Europe.»
de François Hollande, alors candidat à la Présidence de la République Française, lors d’un meeting à Dijon le 3 mars 2012.

«La ville connectée n’est pas la cible, c’est le minimum pour pouvoir produire les services efficacement. »
de Wim Elfrink, Cisco Vice-Président, à l’occasion de New Cities Convention, 14 mai 2012.

« Le business évite le risque et la politique évite les coûts : ce n’est pas une très bonne base de partenariat au départ »
Anil Menon, Directeur Cisco en charge de Smart & Connected Communities , à l’occasion de New Cities Convention, 14 mai 2012, évoquant les freins à  la constitution de nouveaux modèles de gouvernance Public/Privé.

« Un Smart Work Center tout seul n’est pas un smart work center;  c’est quasiment un espace de travail sans intelligence. »
de Bas Boorsma, Directeur Cisco Innovation Urbaine,  à propos de la nécessité pour les télécentres de travailler en réseau, lors de la visite d’une délégation des CCI Alsacienne le 18 avril 2012.

« Les Télécentres constituent l’un des rares projets qui nous sont proposés qui ne crée pas de compétition entre les territoires mais qui, au contraire, permet aux initiatives communales de se renforcer par la collaboration en réseau. »
de Gérard Eude, Vice-Président en charge du Dévéleoppement Economique au Conseil Général de Seine-et-Marne et Président de IT77 (Initiatives Télécentres 77), lors du lancement de l’association IT77 pour fédérer les initiatives de Télécentres en Seine-et-Marne.

Amsterdam Carte Prospective 2012-2016
(Source : Service de Programmation Climat et Energie, Métropole d’Amsterdam)

« Tous les 10 ans, nous réalisons une carte de vision stratégique du développement d’Amsterdam à laquelle les habitants sont associés. Amsterdam est comme une main avec des doigts. Le vert entre les doigts représente les espaces naturels auprès desquels figurent nos projet en matière de développement durable et d’énergie (éolien, quartier à énergie neutre). »
de Stef Le Fevre, Urban Planer dans le département de Stratégie Climat & Energie de la communauté urbaine d’Amsterdam, à l’occasion d’un exposé sur le développement territorial, le 23 mai 2012.

Les 6 et 7 juin 2012 à Nice : « Innovative City » pour une vision intégrée des Smart Cities

Les 6 et 7 juin 2012, Nice accueillera Innovative City Convention, un évènement international autour des Smart Cities.

Innovative City propose une approche intégrée de la Smart City, pour faciliter le déploiement et la gestion de services dans des domaines très variés, de la sécurité publique à tout ce qui a trait à la santé, l’éducation et la qualité de vie,  en passant par la gestion des flux (mobilité, eau, énergie, communications…) et le développement durable.

Vue intégrée de la Smart City
(Source : Innovative City)

Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Michel Destot, Député Maire de Grenoble et Président de l’AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France), ouvriront la convention.

Innovative City s’articule autour de conférences thématiques et de divers temps forts, telle une session « CleanTuesday sur le sujet des SmartGrids pour Smart Cities ». Vous aurez aussi l’occasion de découvrir des applications sur l’espace d’exposition.

Cisco est Partenaire Premium de cet évènement.
Différents intervenants du programme « Smart & Connected Communities » participeront aux conférences et vous accueilleront sur le stand Cisco.

Pour en savoir plus :

Télécharger le programme des conférences
Pour vous inscrire

Introduction à l’approche Smart and Connected Communities (Vidéo)

«La ville connectée n’est pas la cible, c’est le minimum pour pouvoir produire les services efficacement. »
Wim Elfrink, Vice-Président Cisco, Division Solutions émergentes à l’occasion du New Cities Summit (CNIT, 14 mai 2012)

Quels sont les challenges qui poussent les territoires à s’organiser en « Smart & Connected Communities » ?
Quels leviers actionner pour favoriser l’émergence d’une plateforme métropolitaine de services, supportant les services actuels et favorisant le déploiement des futurs projets ?
Comment tirer avantage des différents projets pour engager une démarche désilotée profitable à l’ensemble des acteurs du territoire ?

Cette vidéo constitue une introduction à l’approche Cisco en matière de Smart & Connected Communities.

Merci à l’IEEE et Paristech pour leur invitation et la prise vidéo initiale, le 20 décembre 2011 !
(propriété des images source : http://www.ieee.tv)

Les CCI renforcent l’impulsion pour les « EcoCentres » en Alsace

Le 18 avril, les décideurs des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Alsace ont rejoint Amsterdam pour prendre la mesure de l’initiative de Smart Work Centers engagée par la structure d’innovation de la Ville d’Amsterdam.

Réunion immersive à partir d'Amsterdam Bright City

La visite de 3 télécentres a permis à la Chambre Régionale d’Alsace et ses consœurs de Strasbourg, Mulhouse et Colmar de mieux ressentir la dynamique et le caractère qualitatif des de ces lieux qualitatifs, d’appréhender les modèles économiques et d’échanger à distance avec des interlocuteurs, à travers la salle publique de TelePresence mise en place par Tata Communications et TPEX à Amsterdam Bright City.

La Chambre de Commerce d’Amsterdam a partagé avec ses homologues de l’Association des Chambres de Commerce de Rhénanie son expérience autour du déploiement des Smart Work Centers à Amsterdam. Maarten Woolthuis, Chef de projets Mobilité à la Chambre de Commerce d’Amsterdam, a ainsi précisé qu’après une rapide d’appropriation par les TPE, une initiative consulaire était en cours pour inciter les moyennes et grandes entreprises ainsi que les partenaires sociaux à s’inscrire dans la démarche et bénéficier des apports de ces nouvelles manières de travailler.

« Cela va nous aider à enclencher un plan d’action visant à favoriser le développement d’initiatives ‘smart work centers’ en Alsace », dixit Jean-Marc KOLB, Directeur Economie Numérique à la Chambre de Commerce et d’industrie Région Alsace.

Projection vers un réseau régional d'Ecocentres
(source : Sandrine ANDRE, CUS Strasbourg, Réunion Territoires par Cluster Green & Connected Cities, Maison de la Bretagne à Paris, 13/12/2011)

L’enjeu est à présent de mettre en place une gouvernance régionale, en adéquation avec le Pôle Métropolitain Strasbourg/Mulhouse, fortement engagé sur cette dynamique.

Les animateurs locaux de télécentres se réjouissent de ce soutien confirmé qui va permettre aux lieux existants de renforcer leur attractivité.

Nous nous réjouissons de voir ces initiatives converger, comme nous le suggérions dans notre contribution au débat alsacien l’été dernier publiée sur e-alsace.

Articles sur le même sujet :
E-alsace : inauguration du télécentre de Reichstett
Aperçu de visite des Smart Work CentersInnov’City
La Tribune sur les nouvelles approches vertes du travail
Vidéo Acteurs Publics : atelier  Télécentres aux « Rencontre des Territoires durables »
Les nouvelles vitrines d’Amsterdam sur Cisco Blog GreenIT