Lille présente à Fleur Pellerin les prémices d’un schéma des usages numériques

Plénière de restitution @ Euratechnologies(source : compte facebook d'Euratechnologies)

Plenière de restitution @ Euratechnologies
(source : compte Facebook d’Euratechnologies)

Lille Métropole a engagé depuis le printemps 2012 une démarche de réflexion sur le numérique et son impact sur les usages dans des domaines variés : l’éducation, le transport, les nouvelles manières de travailler, les infrastructures, le tourisme et le culturel.

Ainsi, depuis le printemps, des ateliers thématiques ont visé à partager les réalisations du territoire et à élaborer avec les acteurs locaux et les entreprises une vision partagée du territoire numérique. Selon Akim Oural, conseiller communautaire délégué aux nouvelles technologies : « L’objectif est d’élaborer un schéma directeur des services numériques », précise Akim Oural, conseiller communautaire délégué aux nouvelles technologies (source : http://www.lillemetropole.fr).

Restitution des ateliers animée par Euratechnologies

Le 22 novembre 2012, Euratechnologies accueillait une journée de restitution de ces travaux, en présence de Madame la Ministre Fleur Pellerin. Près de 300 personnes participaient à cette journée.

Pierre de Saintignon, Premier adjoint Mairie de Lille, Vice-Président de Lille Métropole en charge du développement économique, et Vice-Président au Conseil régional Nord-Pas de Calais en charge de l’enseignement supérieur et de l’innovation ouvrait le séminaire en rappelant le succès d’Euratechnologies : 64 entreprises crées en 3 ans, dont 32 cette année… Euratechnologies est la première brique du campus de l’innovation qui vise à rapprocher sur ce site d’excellence les acteurs mondiaux de la recherche et de l’enseignement des acteurs lillois.

Rappelant le projet de développement du très haut débit et de la fibre sur le Nord-Pas-de-Calais (500 millions d’euros), Pierre de Saintignon  se réjouissait des propos récents de Fleur Pellerin relatifs à un « aménagement équilibré des conditions de collaboration public/privé » sur le déploiement du FTTH et plus largement de la fibre.

Smart City = ville économique, durable et efficace

Rappelant ses prérogatives à propos de l’Innovation, des Petites entreprises et du Numérique, Madame la Ministre Fleur Pellerin se réjouissait de découvrir Euratechnologies, soutien à ces 3 projets.
Elle dissertait ensuite sur sa vision de la ville intelligente ou numérique, résumée en trois adjectifs : « ville économique, durable et efficace ».

Bien sûr, cette ville intelligente sera basée sur du « très haut débit pour tous », (4ème engagement du programme présidentiel pour un horizon à 10 ans), fera une place certaine aux principes de mutualisation et de réappropriation de l’espace public. Fleur Pellerin évoquait ainsi les télécentres en faisant référence à de « nouveaux lieux de travail collectifs ».

Cette ville doit aussi mieux connaitre et mieux maitriser l’environnement urbain et optimiser l’utilisation des ressources (smart metering, smartgrid, pilotage de la ville…). Elle assénait alors  deux affirmations :

« La ville intelligente sera numérique mais la ville numérique n’est pas forcément intelligente. »

« Aucun acteur ne peut répondre seul à la complexité de la ville de demain. »

Et évoquait une transformation dans son ensemble,évoquant « Songdo (et son) mode de vie 100% numérique » (Corée du Sud), comme une illustration possible de cette approche globale, certes dans un autre contexte culturel.
« Le citoyen doit être au cœur du projet », et des programmes d’actions doivent être mis en place entre acteurs publiques, PME et habitants. Le culturel et le solidaire sont deux dimensions essentielles qui doivent s’intégrer dans ces projets d’espace urbain.

1 à 3 villes modèles en France

Le Gouvernement accompagnera les projets notamment sous les angles du très haut débit et de l’opendata. Fleur Pellerin appellait au final à la création de « 1 à 3 viles intelligentes en France » qui serviront de référence et de démonstrateur pour leurs homologues en France.  S’agirait-il des prémices d’une prochaine annonce gouvernementale ?

Visite du CITC Smart Home(source: compte FaceBook d'Euratechnologies

Visite du CITC Smart Home
(source: compte FaceBook d’Euratechnologies

Lille, citée pour sa politique de rénovation urbaine dont Euratechnologies est une illustration, et aussi pour sa démarche de co-construction d’un projet numérique de territoire pourrait avoir marqué des points…

(source: compte FaceBook d'Euratechnologies

(source: compte FaceBook d’Euratechnologies

D’autant plus que la visite se poursuivait par des rencontres de quelques jeunes pousses issues d’Euratechnologies, puis la la visite du foyer numérique installé par le CITC… Elle se concluait aussi par une session de TelePresence avec Paris et Singapour, organisée par Euratechnologies et nos partenaires Tata Communications.  Une bonne occasion de prendre la mesure de cet équipement structurant et mutualisé par Euratechnologies au service de l’Innovation, des Petites entreprises et du Numérique, dont le cœur bât de manière très vivante à Euratechnologies Lille.

Pendant ce temps, la restitution des travaux engagés dans les ateliers se poursuivait afin de faire naître à terme un schéma des usages numériques métropolitains.

Pour en savoir plus :
Compte rendu de la journée sur le site de Lille Métropole : vers un schéma des usages numériques
Les images cette journée sur le compte Facebook d’Euratechnologies

Publicités

Idate Digiworld Summit 2012 : moi aussi, j’y étais !

Digiworld2012Digiworld Summit se tenait à Montpellier du 13 au 15 novembre.

La thématique «  Mobility everywhere / Services in the cloud  / Big data” orientait le débat cette année après une précédente édition où la question posée était de savoir si le dispositif était le roi.

Après le message d’accueil, John Chambers, Président de Cisco ouvrait le débat en vidéo sur « l’Internet of everything.”, 1% des objets étant connectés à ce jour. Son sourire témoignait de sa confiance en l’avenir de Cisco (ayant procédé quelques heures auparavant à l’annonce des résultats du premier trimestre fiscal 2013)  Il est clair que les infrastructures de communication et la normalisation autour  de protocoles et de modèles de données ouverts apparaissent essentiels pour le développement de cet « internet of everything ».

L’idée sera développée plus tard par d’autres intervenants, évoquant jusqu’à la brosse à dents connectée et son véritable programme de suivi dentaire… Notre smartphone, qui a remplacé le réveil, continue à faire son chemin. L’Idate prévoit ainsi 58% de la population équipée de smartphones en 2016, contre 30% aujourd’hui.

Selon l’Idate, une véritable bataille des plateformes est engagée, sous différentes formes. Le duopole Apple / Samsung en matière (smartphones et tablettes) serait contesté par Microsoft associé à Sony. La Fondation Modzilla veut également adresser le segment des smartphones, en proposant à l’aide de sa très large communauté de développeurs, un nouvel OS qui permettrait de proposer des smartphones autour de 100 dollars.
La bataille des plateformes concerne aussi Amazone et Google, à un autre niveau. Même en matière d’écrans, la compétition des plateformes va se dessiner; Samsung expliquait ainsi que son business model allait évoluer d’un monde de synchronisation de dispositifs numériques un-à-un faisant vers une gestion à distance de contenus multi-écrans basée sur des services clouds. Il faudra donc compter sur des nuages bien solides pour supporter ces évolutions…

Pour autant, le développement vers le numérique mobile est-il un long fleuve tranquille ? Selon certains, le lien numérique est devenu quasi-vital et ressemblerait à un service universel. D’autres ont détecté des comportements nouveaux, notamment en Espagne, où les opérateurs seraient confrontés à un double phénomène : baisse du nombre d’abonnements (expliqué notamment par la suppression des doubles-abonnements personnel/professionnel) et baisse de consommation de données mobiles (perçues comme onéreuses) au profit de la mobilité wifi au domicile ou via les hots spots. Une autre manière de rappeler que les technologies se complètent plus qu’elles ne se substituent.

Vint le moment où Leo Apotheker abordait le big data sous l’angle de la corrélation préventive ; prévoir les actes d’incivilité par le croisement de données SIG, de données météo et les phases lunaires…jusqu’à l’organisation de rondes de sécurité préventives… Le temps réel crée une nouvelle valeur avec l’impact du big data. Leo Apotheker prédisait presque un changement de business model pour certains acteurs, qui s’appuieraient sur une « plateforme » basée sur l’internet des objets. Cette transition de marché, c’est bien celle que perçoit Cisco avec sa proposition de valeur vers un « Internet of Everything » conciliant objets, données, processus et personnes.

DigiworldSpeakerUn après-midi dédié aux smart cities & digital living

L’après-midi Smart Cities & Digital Living débuta avec l’open innovation, où comment le citoyen devient un acteur à part entière de son territoire. Norbert Friant évoquait notamment l’application d’ArteFacto qui a permis aux murs du Parlement de Bretagne de s’inscrire comme un espace événementiel communautaire : près de 50 000 personnes ont téléchargé (sur du wifi maillé Cisco) l’application permettant, via leur smartphone , de participer à un casse-briques géant et de jouer un rôle dans différents scénarios virtuels qui leur étaient proposés. Les murs du Parlement devenaient ainsi le support numérique d’une réalité augmentée communautairement.

Alain Renk, co-fondateur de UFO, présentait « Ville sans Limite » une nouvelle manière de prendre le pouls de la population en matière d’urbanisme; proposer individuellement à des habitants d’un quartier de moduler différents critères sur une tablette (densité, espaces verts, transports en communs…)… et de découvrir le résultat de leurs hypothèses personnelles à travers une représentation imagée (vue «photographique » en réalité augmentée) … qu’ils emportent aussi avec eux. Un vrai outil de dialogue avec la population, à présent utilisé à Rennes comme à Montpellier.

Après un second volet consacré à la cité des écrans, une troisième table ronde visait à présenter une ville instrumentée, plus économe de ses ressources et plus efficace dans sa gestion. Natalie LEBOUCHER, SVP pour Orange Smart Cities, évoquait ainsi le smartmetering appliqué à la gestion de réseaux d’eau. Philippe SAJHAU, VP Smarter Cities chez IBM insistait sur le pilotage de la ville alors que Anh Vu, Smart Cities Program Manager chez ERDF,  faisait le point sur des projets Smartgrid dans le monde. La vision « Internet of Everything » de Cisco est cohérente avec l’ensemble des approches présentées par nos confrères, avec lesquels nous sommes souvent partenaires. Cette notion de contributeurs multiples et de partenariat ressortait également du débat. Je profitais de cette table ronde pour préciser les approches de plateforme urbaine de services que nous envisageons avec de grandes métropoles comme Nice ou Barcelone.

Digiworld Summit refermait sa page smart cities avec un sentiment partagé : après une phase de prise de conscience, les smart cities sont bien dans le débat en 2012, tant chez les acteurs publics que chez les fournisseurs de services. Néanmoins il reste encore un peu de chemin pour présenter une réalisation européenne à grandeur réelle.

Pour en savoir plus :

Post de John Chambers sur Internet of everything
Le futur commence aujourd’hui : Cisco Internet of everything

Etude « Ville du Futur » : la CDC benchmarke les Smart Cities

« Le numérique au cœur des enjeux de transformations économiques et territoriales à l’horizon 2025 » est une bonne ouverture pour poser le débat smart cities. S’agit-il d’un postulat ou d’un constat ?

L‘étude comparative « Ville du Futur » menée par Greenwhich Consulting pour le compte de la CDC Numérique (Direction Numérique de la Caisse des Dépôts & Consignations), semblent indiquer qu’il s’agit bien d’un constat.

Les résultats de l’étude présentés le 28 juin 2012 par Anne Catzaras à l’occasion d’une réunion préparatoire au Grand Paris, indiquent que le numérique est bien au cœur de solutions visant la création de richesses, l’attractivité territoriale, le développement durable et visant aussi à améliorer le quotidien des habitants et des visiteurs de la métropole. Les moyens sont divers : efficacité énergétique, optimisation des modes de déplacements, nouvelles manières de travailler…

Exemple de réalisations
(Source : étude Ville du Futur par CDC/Greenwhich)

Les 15 grands pôles urbains comparés dans cette étude comprennent notamment les villes d’Amsterdam, de Songdo et de Barcelone avec qui Cisco expérimente des solutions innovantes dans le cadre de son programme Smart & Connected Communities.

Courbe des technologies
(source : Hype circle of emerging technologies, publié par Gartner en 2011
repris dans le cadre de l’étude CDC/Greenwhich)

La courbe d’adoption des technologies rappelée dans cette étude montre que la Smart City peut tirer bénéfice d’une intégration progressive des pièces du puzzle, en veillant à activer ces technologies émergeantes sans déstabiliser l’ensemble. La plateforme métropole de services apparait ainsi essentielle pour mettre en œuvre les nouveaux potentiels en cohérence avec l’existant.

C’est ce que résumait Anne Catzaras dans son intervention : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Pour en savoir plus :

Etude Benchmarking de la CDC sur la Ville du Futur avec Greenwhich Consulting
Aperçu du programme Cisco Smart & Connected Communities

Grand Paris : Initiative préfectorale pour 100 télécentres en Ile-de-France

Engager un Acte 2 du Grand Paris, après une première étape de réseau ferroviaire, c’était le thème de ce colloque « Grand Paris numérique – Rédaction des volets numériques des CDT » qui s’est tenu le 28 juin 2012 à l’invitation de la Préfecture d’Ile-de-France et de la CDC. L’objectif était ainsi de lancer une démarche de définition de projet pour chaque territoire bénéficiant d’un CDT.  L’ombre de Fleur Pellerin,  Ministre Déléguée en charge du Numérique,  planait sur cette réunion, ses propos étant rappelés à diverses occasions.

Laurent Fiscus, Préfet en charge du Secrétariat Général aux Affaires Régionales à la Préfecture d’Ile-de-France, rappelait que le SCORAN (Schéma de Cohérence Régionale pour l’Aménagement Numérique) avait été approuvé à l’unanimité par les territoires.
Après un premier volet d’infrastructure de transport « Grand Paris Express » presque sur les rails, il invitait les participants à s’engager dans un « acte 2 du Grand Paris », celui qui consisterait  à développer l’urbanisme et le logement et à créer de l’économie et de l’emploi. Le SGAR porte ainsi une attention particulière à 12 CDT (Contrats de Développement Territorial).

Evolutions pour la ville du futur
(source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Patrick François, Directeur Régional Ile-de-France à la Caisse des Dépôts, rappelait l’attente forte de Fleur Pellerin pour qui le Grand Paris ne se limite pas à un anneau de transport : le Grand Paris doit être conçu comme une « Métropole attractive, innovante et solidaire ».
L’accompagnement de la Caisse aux CDT ne se limitera pas aux aspects financiers. En parfaite harmonie avec la Préfecture, elle mettra aussi ses moyens d’études et son expertise à disposition des territoires : « A la CDC, nous nous sentons comme tiers de confiance entre l’état et les collectivités »

Prévoir un cadre pour l’innovation
(Source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Anne Catzaras, représentant CDC Numérique, présentait le benchmarking de grandes villes internationales et leurs projets de Smart Cities. Amsterdam, Rio, Stockholm et quelques autres, permettaient d’aborder différents volets des Smart Cities : smartgrid, smartmetering, empreinte carbone, innovation sociale, nouvelles manières de travailler…

Après une analyse des différents projets internationaux, elle arrivait à une première conclusion : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Daniel Canepa, Préfet de région pouvait conclure la matinée sur deux annonces :

  • Une initiative régionale pour le déploiement du très haut débit
  • Le soutien apporté pour la création d’un réseau de 100 télécentres en Ile-de-France.

Il s’agit en effet de raisonner sur un maillage étendu de télécentres afin d’engager une transformation au niveau des entreprises et des employeurs. Avec 100 télécentres, 80% de la population d’Ile-de-France se trouverait à proximité d’un télécentre.
Pour ce projet, le Préfet indiquait son intention de s’appuyer sur les services de la Caisse, bénéficiant d’une expertise et de capacités reconnues sur ce sujet des télécentres (cf l’étude publiée par la Caisse CDC).

Il était temps pour Greenwhich Consulting de lancer des ateliers de réflexion pour permettre aux CDT de s’approprier les différents axes révélés par l’étude et d’entamer une démarche de définition propre à leur territoire, intégré dans un projet plus global Grand Paris.
L’ombre de Fleur Pellerin flottait à nouveau sur l’assemblée  : Le Grand Paris ne doit pas être « ni Silicon-Paris, ni Dubaï-sur-Seine. »

Pour en savoir plus :

L’étude de la CDC sur la viabilité de télécentres en France
Les présentations du colloque (source : http://www.caissedesdepots.fr)

Innovative City Nice: Focus sur la sécurité publique et la gestion des risques

Stand Cisco à Innovative City Nice
(Source: Wissam Loudhaief)

Comme mentionné dans un billet précédant, Cisco était Partenaire Premium du salon Innovative City à Nice les 6-7 Juin 2012.

Cet évènement a été marqué par la signature d’une convention de partenariat entre la Métropole Nice Côte d’Azur (NCA) et Cisco, représentés par  Christian ESTROSI et Robert VASSOYAN. Différents volets autour de la ville intelligente et durable sont adressés par cette convention, parmi lesquels la prévention et la gestion des risques.

La thématique de gestion des risques et la sécurité publique de façon générale était l’un des sujets phares de cet évènement par la présence de nombreux acteurs importants de ce domaine, mais aussi via la tenue d’une conférence dédiée. En effet, dans une salle comble, quatre intervenants ont exposé leurs visions et leurs retours d’expérience:

  • Antoine VERAN, Conseiller Métropolitain de la Métropole de Nice Côte d’Azur, Maire de Levens
  • Thierry LEBLOND , Directeur de projet vidéo-protection, Préfecture de Police de Paris
  • Tricia HOLLY DAVIS , Conseiller stratégique aux Nations Unies, responsable de la campagne “Making Cities Resilient
  • Giuseppe GUARINO, Chef de la planification et de la formation, Association of Civil Protection Volunteers Gruppo Lucano, Viggiano, Italie

Voici quelques enseignements retenus de ces différentes interventions :

Conférence prévention et gestion des risques
(Source: Wissam Loudhaief)

  • L’importance d’un réseau de communication de qualité pour supporter des systèmes de sécurité publique et de gestion de risques;
  • Ces systèmes devront être flexibles et fiables pour permettre une mise en place rapide d’un système de commandement et de de gouvernance en situation de crise ;
  • Ces systèmes devront être capables de récupérer, ordonner et interpréter une quantité importante de données provenant de capteurs dont le nombre sera amené à croitre fortement dans les villes intelligentes  et connectées ;
  • Dans une ville intelligente et connectée, ces systèmes sont amenés à servir d’autres usages et à être exploités par des entités différentes. Par exemple, le dispositif de vidéo-protection de la ville de Paris contribue à la gestion de la circulation en plus des missions de maintien de l’ordre et anti-terrorisme. Les pompiers accèdent également au dispositif;
  • L’émergence de solutions de collaboration dans ces systèmes apporte rapidité et efficacité dans la réponse aux incidents et la gestion des crises ;
  • La mutualisation des moyens et des ressources, la conformité aux standards et la sécurité sont des principes fondamentaux dans ces systèmes ;

Mme HOLLY DAVIS, responsable de la compagne « Making Cities Resilient », présentait le programme des Nations Unies ISdR (International Strategy for disaster Reduction) qui œuvre pour une stratégie internationale de prévention des risques et des catastrophes. La publication « How to make cities more resilient » qu’elle citait, propose des éléments de réponse aux villes qui souhaitent devenir plus résilientes. A noter que Cisco supporte le programme ISdR dont il est membre de l’Advisory Group.

 Pour en savoir plus :

Aperçu d’une solution Cisco de Sécurité et de Protection Civile
Solutions Cisco de sécurité et de sûreté publiques
Solutions Cisco de sécurité physique

01 Business et Technologies sur les villes intelligentes

Couverture du magazine
01Business & Technologies N°2133 en date du 7 juin 2012

Bel article cette semaine dans 01 Business & Technologies  (N°2133 en date du 7 juin 2012) intitulé « Les villes intelligentes s’assemblent brique par brique ».

L’article présente quelques projets réalisés dans le domaine des smarts cities : le système de prévention des risques mis en oeuvre à Rio de Janeiro, le déploiement de la ville nouvelle de Songdo (auquel Cisco participe), la stratégie d’innovation de la ville d’Amsterdam, le projet IssyGrid… ou encore le pôle multimodal de Nice Cote d’Azur.

« Selon le Cabinet ABI Research, 8,1 milliards de dollars ont été dépensés en 2010 pour la création de technologies dédiées aux villes intelligentes. Ce chiffre passera à 39,5 milliards de dollars en 2016. » (extrait de l’article d »Eddye Dibar).

Article à dévorer sans modération !

Aperçu d’une solution Cisco de Sécurité et de Protection Civile

Document à télécharger :
Solution Overview Cisco S+CC Safety & Security

Rendre le territoire urbain plus sûr et faciliter les interventions des équipes d’urgence en cas de risques industriels et/ou naturels, est une autre facette des Smart Cities.

Ce type de réalisations implique le plus souvent différents acteurs sur leurs domaines de spécialités. La soltion conjugue notamment :
– du transport de l’information, des réseaux de capteurs et de cameras vers le centre de supervision et de décision,
du traitement de l’information, constituées par un grand volume de données de sources et de formats hétérogènes. C’est notamment ici que la plateforme IOC d’IBM (Intelligent Operation Center) vise à intervenir.
à la transmission de demandes d’interventions pour les équipes d’intervention jusqu’à la diffusion d’information en masse vers la population, en ayant recours, parfois à une multitude de moyens: diffusion sur les écrans numériques dans la ville, dans les espaces publics, déclenchement d’alarmes sonores, envoi de SMS en nombre… sans oublier le pilotage des réseaux industriels urbains pour favoriser le travail des équipes d’urgence.

Quelle peut être la contribution de Cisco à une telle solution ?

Le document S+CC Safety and Security qui vous est proposé ici donne un aperçu des fonctionnalités proposées pour mettre en œuvre cette facette de la smart city, en prenant en compte les aspects économiques.

Composants principaux d’une solution de Sécurité et Protection Civile

Pour plus d’info :

Interview de Wissam Loudhaief sur Cisco et la sécurité par http://www.info.expoprotection.com
Dossier “Sécurité et réseaux : En matière de sécurité physique aussi, l’IP devient la norme” sur http://www.info.expoprotection.com

Dès juin, l’été sera show… (à vos tablettes !)

Après un mois de mai marqué par les élections et les ponts, les mois de juin et juillet reprennent de la vigueur en matière d’animations.
Après Innovative City à Nice les 6 et 7 juin, rapide panorama de quelques évènements où intervenants Cisco seront présents :

18 juin, de  14h à 17 h, Paris Porte Maillot: Rencontres AN2V (Association Nationale de la Vidéo protection).
« Comment (bien) maîtriser un projet complexe, nécessitant une intégration large, pluri-compétences et pluri-acteurs ? Retours d’expérience ».
Parmi les intervenants : Wissam Loudhaief, expert Cisco en Sécurité physique et vidéo-protection. Contacter l’AN2V à l’email suivant: infos@an2v.org ou vous rendre sur le site AN2V.

19 juin, de 14H30 à 17h, Paris : Premier volet du programme Smart & Digital Cities par IDATE.
Le groupe de travail Smart Cities engagé par l’IDATE propose des étapes intermédiaires entre les grandes étapes que constituent le Digiworld Summit. Le Grand Lyon, Rennes Métropole, Nice Cote d’Azur , la Ville de Montpellier, la DGCIS, la CDC, PWC, Orange, IBM, TDF, Swiscom, Cisco tenteront de définir les contours de la ville numérique et ses briques de base.
Olivier Seznec, Directeur de la Stratégie Technologique chez Cisco France, interviendra sur le thème de « La plateforme métropolitaine de services, indissociable des infrastructures et services de communication ». Inscriptions auprès de a.veyret@idate.org

20 au 22 juin, CNIT La Défense, Smart Grid 2012
La rencontre des acteurs du SmartGrid, où intreviendra Jean-Philippe Vasseur, personnalité distinguée de Cisco, expert en Internet des Objets et SmartGrid. Sur inscription.

21 juin, Paris de 9h30 à 17h : Colloque Mission Ecoter  sur l’e-education : « Visions des politiques numériques dans l’éducation : Comment piloter le changement ? »
Jean-François Balcon
, Chef de Marché Collectivités Locales & Education chez Cisco France interviendra à une table ronde. Modalités sur : www.ecoter.org/agenda_210612

26 juin, Paris de 9h30 à 17h : Colloque Mission Ecoter sur l’aménagement territorial
« Comment préserver et augmenter le potentiel économique de vos territoires grâce aux usages et services numériques ? Méthodes de mesure et d’optimisation des actions d’aménagement numérique des territoires »
Olivier Seznec, Directeur de la Stratégie Technologique chez Cisco France, interviendra sur la gouvernance. Modalités sur : www.ecoter.org/agenda_260612

3 juillet, 9h30 à 17h chez SCET, Paris 13 : Rencontre thématique SCET sur « Espaces de travail à distance et de coworking ».
SCET accompagne les collectivités et les opérateurs de services dans les domaines des SEM d’aménagement et de parking. Elle propose à ses adhérents d’ouvrir des perspectives et d’inclure le dispositif de télécentres en complémentarité avec leurs activités traditionnelles. CDC, Seine-et-Marne Développement, CUS Strasbourg, La Fonderie, Orange, Regus, Cisco… partageront leurs analyses. Jean-François Balcon, Chef de Marché Collectivités Locales & Education chez Cisco France, partagera les retours d’expérience  d’Amsterdam et d’autres territoires telle la Wallonie. Inscriptions auprès de frederic.garant@scet.fr

3 au 6 juillet, Paris CNESE, Rencontres des Acteurs Publics, organisées par la Revue Acteurs Publics.
Marylise LEBRANCHU, Ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, fera le point sur la RGPPP. De nombreuses interventions autour du cloud, de l’Opendata, du très haut débit, de la relation Citoyen… Sur inscription préalable.

10 au 13 juillet, Brest, 5e Forum des Usages Coopératifs dans le cadre des Etés TIC de Bretagne.
3 coups de tonnerre à Brest avant d’accueillir Brest 2012 et les vieux gréments. Un programme axé sur les territoires en réseau .
Le 10 Juillet, un barcamp autour du co-working sera proposé, avec la participation du Cluster Green & Connected Cities et de ZeVillage.net. Jean-François Balcon, Chef de Marché Collectivités Locales & Education chez Cisco France, participera à ce barcamp. Inscription préalable.

Livre blanc « L’émergence des Collectivités Intelligentes et Connectées »

Livre blanc « The Emergence of Smart+Connected Communities »
(Source : Smart & Connected Institute)

Smart & Connected Institute a publié récemment un livre blanc intitulé « L’émergence des Collectivités Intelligentes et Connectées ».

A travers ce document, 3 experts, Drs. Vito Amato, Alexandra Holmes et Sekhar Kondepudi montrent comment un territoire connecté peut réduire la fracture numérique, baisser les coûts de des services publics et renforcer les opportunités de développement économique.

Pour en savoir plus :

Accéder au livre blanc
Découvrir le site Smart and Connected Communities Institute

Les 6 et 7 juin 2012 à Nice : « Innovative City » pour une vision intégrée des Smart Cities

Les 6 et 7 juin 2012, Nice accueillera Innovative City Convention, un évènement international autour des Smart Cities.

Innovative City propose une approche intégrée de la Smart City, pour faciliter le déploiement et la gestion de services dans des domaines très variés, de la sécurité publique à tout ce qui a trait à la santé, l’éducation et la qualité de vie,  en passant par la gestion des flux (mobilité, eau, énergie, communications…) et le développement durable.

Vue intégrée de la Smart City
(Source : Innovative City)

Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Michel Destot, Député Maire de Grenoble et Président de l’AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France), ouvriront la convention.

Innovative City s’articule autour de conférences thématiques et de divers temps forts, telle une session « CleanTuesday sur le sujet des SmartGrids pour Smart Cities ». Vous aurez aussi l’occasion de découvrir des applications sur l’espace d’exposition.

Cisco est Partenaire Premium de cet évènement.
Différents intervenants du programme « Smart & Connected Communities » participeront aux conférences et vous accueilleront sur le stand Cisco.

Pour en savoir plus :

Télécharger le programme des conférences
Pour vous inscrire