Le développement du Grand Paris selon IBM et Cisco

Le Grand Paris est sur les rails et dépasse le strict cadre d’un réseau de transport.

Grand Paris Express a réuni deux personnalités, Robert Vassoyan, président de Cisco France et Philippe Sajhau, vice-président d’IBM France en charge de Smarter Cities, pour évoquer leur vision du Grand Paris et de ses challenges.

Ils abordent les défis de ce Grand Paris évoquent les approches pour réussir cet objectif d’un territoire efficace et durable, des solutions de plateformes métropolitaines de services à la gestion des données urbaines pour la réalisation de nouveaux services comme l’élaboration de systèmes prédictifs en matière de déplacement.

Pour Robert Vassoyan, le Grand Paris devrait se positionner « sur des sujets d’avenir comme la vidéo, le  bidg data, les algorithmes de mathématiques et l’internet des objets. »

 « La ville intelligente, c’est la conjonction de deux phénomènes, l’urbanisation (NDLR : et la nécessité d’organiser la ville différemment), et la possibilité de travailler les données en grands volumes, en mouvement, en temps réel. A partir de ces données qui vont venir de capteurs, de réseaux haut débit, on va pouvoir traiter les données énergétiques, les données de transport et aborder de nouveaux usages. »
Philippe SAJHAU, IBM

 » Il faut être ambitieux sur les infrastructures, il faut être ambitieux sur les services et il faut faire des choix, des vrais paris. Il y a une centaine d’années, Paris a gagné ses galons de ville lumière parce qu’elle avait fait des choix. Il est important de faire des choix aujourd’hui  et c’est certainement le choix du numérique qui permettra à Paris de rester l’une des villes leader dans le monde. »
Robert VASSOYAN, Cisco

Robert Vassoyan, Cisco France

Robert Vassoyan, Cisco France

Venez découviri ici cette vidéo !

Précédent article sur le Grand Paris : Grand Paris : Initiative préfectorale pour 100 télécentres en Ile-de-France

Vive 2013, l’année des réalisations Smart Cities !

2012, année présidentielle, s’est achevée. Avant d’ouvrir une nouvelle page, rappelons-nous quelques bons souvenirs qui ont animé cette année 2012.

Que retiendrez-vous de 2012 ?

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan(Source : www.nice.fr)

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan
(Source : http://www.nice.fr)

Bien sûr, vous retiendrez les présidentielles, vous vous souviendrez du programme des Investissments d’Avenir, d’Ecocités et peut-être même d’un projet de réforme des collectivités locales où l’on parlait d’élu territorial…

Je me souviens de quelques autres éléments majeurs qui ont marqué notre année Cisco en France :

  •  La signature d’une convention de partenariat avec Christian Estrosi pour le compte de Nice Cote d’Azur, la première « Métropole », à l’occasion d’Innovative City Convention. Elle entérine une collaboration diversifiée basée sur IP comme une ressource fondatrice et partagée. La vision « Internet of Everything » semble se dessiner ici.
  • L’aventure autour du smart working et des télécentres, aux côtés du Cluster Green & Connected Cities, d’IT 77 et d’un nouvel écosystème, avec la Caisse des Dépôts et des partenaires comme Regus, Orange et Nexity. Merci à la ville d’Amsterdam et aux experts locaux d’avoir partagé leurs expériences, et tout particulièrement à Ger Baron et aux pionniers néerlandais de Spaces. Vous avez été près de 150 personnes à nous accompagner en visite d’études en 2012.
  • Le lancement d’une action de formation Cisco Networking Academy avec le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais et l’Afpa. Former les ressources aux numériques, offrir une vraie chance d’emploi et faciliter le développement des entreprises régionales est un beau projet. L’Afpa a relevé le challenge et se déclare prête à développer des démarches similaires sur d’autres régions.
  • De nombreux évènements et groupes de traval où j’ai eu plaisir à découvrir les problématiques des territoires et la richesse de l’écosystème qui se met en place. Idate Digiworld Summit, Territoires Durables d’Acteurs Publics, Les Interconnectés, le groupe de Réflexions Grand Paris, Nice Innovative City Convention
  • Le lancement par Cisco de « l’Internet of Everything », qui démontre que l’internet n’est pas seulement une ressource technique mais bien une vague de fond qui transforme nos modes de vie.
  • La proposition de Smart Solutions par Cisco, comme Remote Expert for Government Services.

L’année 2013 s’annonce passionnante !

  • Fleur Pellerin annonçait à Lille récemment sa volonté de voir se dessiner prochainement deux ou 3 Smart Villes Françaises qui deviendraient ainsi des démonstrateurs français à taille réelle.
  • L’ampleur de la vague smart cities se renforce, comme le démontrent les études de plus en plus nombreuses sur le sujet, les groupes de travail organisés par de nombreuses instances, la communication des acteurs industriels…
  • Le déploiement de télécentres professionnels va voir le jour dans nos régions et à travers le Grand Paris.
  • De vraies expérimentations débutent, dépassant la validation des possibles technologiques pour replacer l’expérience citoyenne au cœur de la démarche.
  • Les acteurs se structurent, définissant les modalités ou les normes d’interopérabilité nécessaires à la pérennité des investissements dans des périodes contraintes. Soulignons à ce titre les excellents travaux de coordination menés par la CCI de Nice sur le sujet des réseaux d’énergie.
  • Les débats attendus sur l’exposition aux ondes et la définition des modalités de déploiement du très haut débit vont rythmer une partie de 2013

La France, 1 000 fromages et 3 capitales européennes

Notre beau pays compte aussi cette année 3 capitales européennes:

Les spots éclairent nos villes ! Espérons qu’ils fonctionneront à la pleine puissance de leds optimisés par energywise.

Espérons surtout que nous saurons tirer parti de cette position pour démontrer que la culture est à présent souvent numérique, dans sa forme comme dans ses moyens d’accès (la diffusion d’opéra en temps réel dans les salles de cinéma est une vraie innovation !). De même  saura-t-on démontrer que l’écologie moderne gagnerait à s’appuyer sur ces technologies de l’information (plus économes en énergie…)  pour faire tourner notre planète sur de nouveaux modèles visant au mieux-vivre et à la limitation des spasmes quotidiens de la ville engorgée.

2013 vers une smart-city orientée citoyen et usages

L’internet des objets fait sa mutation vers « l’Internet of Everything », comme l’évoque Marie Hattar sur ce post. Les objets communicants fleurissent partout, du compteur smartgrid à la fourchette connectée… Il ne s’agit pas de gadgétiser nos vies : derrière le geek se cachent aussi de véritables chantiers sur la santé alimentaire (fourchette connectée), la vigilance énergétique jusqu’à la qualité du service de maintien à domicile…

L’impact de l’Internet of Everything va changer le regard sur nos vies. Avec lui, nous pourrons préférer le mieux vivre ou le mieux vieillir, à leurs visions technocratiques de maintien-à-domicile ou d’hospitalisation-à-domicile !

Faisons le vœu qu’en 2013, la smart city dépasse le prisme unique de l’efficacité pour donner un nouveau sens à la qualité de vie ressentie par le citoyen (et non prévue pour le citoyen) !

Bonne année et merci !

Cela fait 7 mois que ce blog est lancé.

Je voulais profiter de ce début d’année pour vous remercier de votre fidélité sur ce blog. Egalement vous dire tout le plaisir ressenti lorsque je découvre au cours d’une rencontre un lecteur assidu !
J’ai eu plaisir à partager ici avec vous diverses rencontres ou initiatives entrevues sur ce domaine passionnant de la ville en re-construction numérique.

Nous continuerons avec votre aide à témoigner des réalisations qui se mettent en place pour faire de la France un Smart Pays.

Je vous souhaite une très belle smart année 2013 !

Smart Verbatim estival

« Le Grand Paris ne sera ni Silicon-Paris, ni Dubai-sur-Seine. »
« 
Métropole attractive innovante et solidaire »
propos de Fleur Pellerin, Ministre Déléguée en charge du Numérique, rapportés par Patrick François, Directeur Régional Ile-de-France à la Caisse des Dépôts à l’occasion de la réunion Mission Grand Paris du 28 juin 2012.
Le grand projet ne doit pas se limiter au transport, il doit comporter d’autres dimensions, sociales et économiques, et s’inspirer de la logique ou de la culture du territoire.  En Europe, la feuille de route sera nécessairement déclinée en « Smart & Solidaires Cities »… bien sûr connectées !

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan
(Source : http://www.nice.fr)

« Ce matin, j’ai eu l’honneur de signer avec M. Robert Vassoyan, le directeur général de la compagnie Cisco (le leader mondial des solutions sur Internet), une convention de coopération qui consacre la visibilité internationale de notre ville et de toute la métropole.(…). De quoi s’agit-il ? De vous ! De la qualité de notre vie quotidienne. De la productivité de nos entreprises. De l’attractivité de notre territoire. De notre positionnement international, de notre rayonnement. »
par Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Maire de Nice évoquant sur son blog la convention de partenariat signée le 7 juin avec Robert Vassoyan, Directeur Général de Cisco, pour d’une ville numérique et durable.

« L’innovation ne se décrète pas  (…) L’innovation se fait dans les territoires, tandis que la croissance se fait à l’international. Les régions vont continuer à renforcer leur rôle dans la structuration de filières.(…) En parallèle, nous sommes dans des démarches de plus en plus ouvertes et internationales. Cela consiste à travailler en réseau, à aller chercher des hyperspécialisations, à trouver des gens capables d’imaginer des développements. »
par Philippe Berna, Entrepreneur, Fondateur et Président de KAYENTIS et Président du Comité Richelieu, dans Les Echos du 6 juin.
Les télécentres et la TelePresence devraient pouvoir contribuer au rayonnement des pôles de compétitivité (cf la salle publique d’Euratechnologies à Lille).

Lancement mondial du film « Home » en TelePresence

« Comme environnementaliste, je trouve stupide l’idée même que des dizaines de milliers de personnes sautent dans un avion pour rejoindre la capitale brésilienne, histoire de discuter de soutenabilité. »
par le chercheur américain Dennis Meadows lors d’une interview par Laure Noualhat du journal Libération, le 15 juin 2012 (cité par http://www.ddline.fr)
Lui aussi, comme Yann-Arthus Bertrand pour le film Home, aurait peut-être souhaité se rendre disponible en TelePresence.

« Never waste a crisis » (ne gaspillez pas les crises), de Winston Churchill cité par Robert Vassoyan, Directeur Général de Cisco France.
La crise comme incitation à la transformation et comme une opportunité (même contrainte) à repenser certains processus.

 « La priorité est de préparer le citoyen de demain avec le numérique. Il faut mettre en place des structures de gouvernance pluridisciplinaires et multi-acteurs. »
par Pascale Luciani-Boyer, représentant l’Association des Maires d’Ile-de-France lors du séminaire Mission Ecoter sur la vision des politiques numériques et du pilotage,  à la Caisse des Dépôts et Consignation le 21 juin 2012.

« Ce qui compte, ce sont les infrastructures très haut débit. Nos établissements ne sont globalement pas connectés au très haut débit, à part peut-être dans une moindre mesure les collèges et lycées. En tout cas pas le primaire. »
par Joël Boissière, Responsable du pôle e-Education à la Caisse des Dépôts et Consignations, lors du même séminaire Mission Ecoter.

Pour rappel : Retrouvez notre Smart Verbatim de Printemps

Grand Paris : Initiative préfectorale pour 100 télécentres en Ile-de-France

Engager un Acte 2 du Grand Paris, après une première étape de réseau ferroviaire, c’était le thème de ce colloque « Grand Paris numérique – Rédaction des volets numériques des CDT » qui s’est tenu le 28 juin 2012 à l’invitation de la Préfecture d’Ile-de-France et de la CDC. L’objectif était ainsi de lancer une démarche de définition de projet pour chaque territoire bénéficiant d’un CDT.  L’ombre de Fleur Pellerin,  Ministre Déléguée en charge du Numérique,  planait sur cette réunion, ses propos étant rappelés à diverses occasions.

Laurent Fiscus, Préfet en charge du Secrétariat Général aux Affaires Régionales à la Préfecture d’Ile-de-France, rappelait que le SCORAN (Schéma de Cohérence Régionale pour l’Aménagement Numérique) avait été approuvé à l’unanimité par les territoires.
Après un premier volet d’infrastructure de transport « Grand Paris Express » presque sur les rails, il invitait les participants à s’engager dans un « acte 2 du Grand Paris », celui qui consisterait  à développer l’urbanisme et le logement et à créer de l’économie et de l’emploi. Le SGAR porte ainsi une attention particulière à 12 CDT (Contrats de Développement Territorial).

Evolutions pour la ville du futur
(source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Patrick François, Directeur Régional Ile-de-France à la Caisse des Dépôts, rappelait l’attente forte de Fleur Pellerin pour qui le Grand Paris ne se limite pas à un anneau de transport : le Grand Paris doit être conçu comme une « Métropole attractive, innovante et solidaire ».
L’accompagnement de la Caisse aux CDT ne se limitera pas aux aspects financiers. En parfaite harmonie avec la Préfecture, elle mettra aussi ses moyens d’études et son expertise à disposition des territoires : « A la CDC, nous nous sentons comme tiers de confiance entre l’état et les collectivités »

Prévoir un cadre pour l’innovation
(Source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Anne Catzaras, représentant CDC Numérique, présentait le benchmarking de grandes villes internationales et leurs projets de Smart Cities. Amsterdam, Rio, Stockholm et quelques autres, permettaient d’aborder différents volets des Smart Cities : smartgrid, smartmetering, empreinte carbone, innovation sociale, nouvelles manières de travailler…

Après une analyse des différents projets internationaux, elle arrivait à une première conclusion : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Daniel Canepa, Préfet de région pouvait conclure la matinée sur deux annonces :

  • Une initiative régionale pour le déploiement du très haut débit
  • Le soutien apporté pour la création d’un réseau de 100 télécentres en Ile-de-France.

Il s’agit en effet de raisonner sur un maillage étendu de télécentres afin d’engager une transformation au niveau des entreprises et des employeurs. Avec 100 télécentres, 80% de la population d’Ile-de-France se trouverait à proximité d’un télécentre.
Pour ce projet, le Préfet indiquait son intention de s’appuyer sur les services de la Caisse, bénéficiant d’une expertise et de capacités reconnues sur ce sujet des télécentres (cf l’étude publiée par la Caisse CDC).

Il était temps pour Greenwhich Consulting de lancer des ateliers de réflexion pour permettre aux CDT de s’approprier les différents axes révélés par l’étude et d’entamer une démarche de définition propre à leur territoire, intégré dans un projet plus global Grand Paris.
L’ombre de Fleur Pellerin flottait à nouveau sur l’assemblée  : Le Grand Paris ne doit pas être « ni Silicon-Paris, ni Dubaï-sur-Seine. »

Pour en savoir plus :

L’étude de la CDC sur la viabilité de télécentres en France
Les présentations du colloque (source : http://www.caissedesdepots.fr)