Etude « Ville du Futur » : la CDC benchmarke les Smart Cities

« Le numérique au cœur des enjeux de transformations économiques et territoriales à l’horizon 2025 » est une bonne ouverture pour poser le débat smart cities. S’agit-il d’un postulat ou d’un constat ?

L‘étude comparative « Ville du Futur » menée par Greenwhich Consulting pour le compte de la CDC Numérique (Direction Numérique de la Caisse des Dépôts & Consignations), semblent indiquer qu’il s’agit bien d’un constat.

Les résultats de l’étude présentés le 28 juin 2012 par Anne Catzaras à l’occasion d’une réunion préparatoire au Grand Paris, indiquent que le numérique est bien au cœur de solutions visant la création de richesses, l’attractivité territoriale, le développement durable et visant aussi à améliorer le quotidien des habitants et des visiteurs de la métropole. Les moyens sont divers : efficacité énergétique, optimisation des modes de déplacements, nouvelles manières de travailler…

Exemple de réalisations
(Source : étude Ville du Futur par CDC/Greenwhich)

Les 15 grands pôles urbains comparés dans cette étude comprennent notamment les villes d’Amsterdam, de Songdo et de Barcelone avec qui Cisco expérimente des solutions innovantes dans le cadre de son programme Smart & Connected Communities.

Courbe des technologies
(source : Hype circle of emerging technologies, publié par Gartner en 2011
repris dans le cadre de l’étude CDC/Greenwhich)

La courbe d’adoption des technologies rappelée dans cette étude montre que la Smart City peut tirer bénéfice d’une intégration progressive des pièces du puzzle, en veillant à activer ces technologies émergeantes sans déstabiliser l’ensemble. La plateforme métropole de services apparait ainsi essentielle pour mettre en œuvre les nouveaux potentiels en cohérence avec l’existant.

C’est ce que résumait Anne Catzaras dans son intervention : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Pour en savoir plus :

Etude Benchmarking de la CDC sur la Ville du Futur avec Greenwhich Consulting
Aperçu du programme Cisco Smart & Connected Communities

Publicités

Etude de la CDC sur les Télécentres en zones péri-urbaines

Opérateur pour l’Etat de différents volets des « Investissements d’avenir », la Caisse des Dépôts et Consignations a retenu au chapitre de la Ville Numérique la thématique des télécentres comme axe d’investissement. La Caisse agit ici en tant qu’ »investisseur avisé« , pour faciliter l’amorçage de projets tout en visant une rentabilité financière qui renouvellera à terme ses capacités d’intervention sur de futurs projets futurs.

Compte tenu de ce positionnement bien éloigné du mode habituel de subventions, la Caisse souhaite investir auprès d’acteurs privés dans la constitution d’un réseau de télécentres (multi-acteurs) en France, en veillant à la complémentarité des tiers-lieux dans lesquels elle investit. Dans cet objectif, elle a réalisé une étude sur la viabilité du modèle économique des télécentres en France, publié en décembre 2011 sous l’intitulé « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France ».

Ces travaux viennent compléter ceux engagés par des acteurs publics et privés dans le cadre du Cluster Green & Connected Cities.

L’offre de télécentres au cœur des villes devrait se mettre en place sans soutien publique particulier.
La viabilité économique de télécentres en zones péri-urbaines serait confirmée, sous certaines conditions d’amorçage.
Le modèle économique en zone rurale nécessiterait en revanche un autre modèle non adressable à travers la posture d’investisseur avisé liée aux investissements d’avenir.

Enseignements de l’étude CDC « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France », publiée en décembre 2011.
(Source : extrait de l’étude CDC)

La Caisse évoque une « nécessité d’amorçage, les externalités positives des télécentres urbains et leur lien avec l’aménagement des territoires incitent à poser la question du rôle des acteurs publics dans ce nouveau marché ».

La Caisse étudie aujourd’hui différents projets d’acteurs privés s’engageant auprès des territoires pour ces nouveaux modèles. L’objectif est de d’avoir engagé sur 2012 les bases d’un véritable réseau de tiers-lieux en France. Ce réseau pourrait démarrer en Ile-de-France et compléter les projets existant sur les métropoles régionales.

Pour en savoir plus :

Télécharger l’étude complète « Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France », publiée en décembre 2011 par la Caisse des Dépôts & Consignations