Le 14 novembre, serez-vous à Montpellier ou à Barcelone ?

Les cités méditerranéennes accueillent deux évènements majeurs sur le thème du numérique et des Smart Cities du 13 au 15 novembre 2012.
De quoi s’agit-il et comment choisir ?

Barcelone propose du 13 au 15 novembre 2012 Smart City Expo, évènement qui fait le point sur la démarche et les projets sur lesquels reposent les Smart Cities d’aujourd’hui. Tenant compte du partenariat engagé aux cotés de Barcelone depuis plusieurs années, Anil MENON, Président Cisco en charge de Smart & Connected Cities, sera présent  pour vous accueillir sur place avec ses équipes.

Si vous comptez participer, sachez que Cisco, sponsor de l’évènement, tient à votre disposition quelques badges d’accès gratuits
Pour en bénéficier contactez Carla LULA à l’email suivant : cluca@cisco.com (Attention : nombre de badges limités !)
Accéder au site de l’évènement : http://www.smartcityexpo.com/en

Du 14 au 15 novembre, IDATE DIGIWORLD SUMMIT renait comme chaque année à Montpelllier. Il s’agit d’un évènement international de référence pour le secteur des telecoms. Depuis 3 ans, Alain Veyret, Directeur de l’Unité Développement consacrée aux villes numériques, propose une session dédiée à la thématique des smart Cities. Cette session se tiendra le 14 novembre après-midi, autour de 3 tables rondes.  Je participe pour ma part à la troisième table ronde aux côtés de nos partenaires IBM et Orange. Merci à l’Idate pour son invitation !

Programme de l’atelier Idate Digiworld SmartCity
Accéder au site de l’évènement : http://www.digiworldsummit.com/

 
… et si le choix était trop difficile ou si vous préfériez bloquer votre agenda pour le printemps, retenez dès à présent Innovative City à Nice les 18 et 19 juin 2013 !

 

Publicités

Etude « Ville du Futur » : la CDC benchmarke les Smart Cities

« Le numérique au cœur des enjeux de transformations économiques et territoriales à l’horizon 2025 » est une bonne ouverture pour poser le débat smart cities. S’agit-il d’un postulat ou d’un constat ?

L‘étude comparative « Ville du Futur » menée par Greenwhich Consulting pour le compte de la CDC Numérique (Direction Numérique de la Caisse des Dépôts & Consignations), semblent indiquer qu’il s’agit bien d’un constat.

Les résultats de l’étude présentés le 28 juin 2012 par Anne Catzaras à l’occasion d’une réunion préparatoire au Grand Paris, indiquent que le numérique est bien au cœur de solutions visant la création de richesses, l’attractivité territoriale, le développement durable et visant aussi à améliorer le quotidien des habitants et des visiteurs de la métropole. Les moyens sont divers : efficacité énergétique, optimisation des modes de déplacements, nouvelles manières de travailler…

Exemple de réalisations
(Source : étude Ville du Futur par CDC/Greenwhich)

Les 15 grands pôles urbains comparés dans cette étude comprennent notamment les villes d’Amsterdam, de Songdo et de Barcelone avec qui Cisco expérimente des solutions innovantes dans le cadre de son programme Smart & Connected Communities.

Courbe des technologies
(source : Hype circle of emerging technologies, publié par Gartner en 2011
repris dans le cadre de l’étude CDC/Greenwhich)

La courbe d’adoption des technologies rappelée dans cette étude montre que la Smart City peut tirer bénéfice d’une intégration progressive des pièces du puzzle, en veillant à activer ces technologies émergeantes sans déstabiliser l’ensemble. La plateforme métropole de services apparait ainsi essentielle pour mettre en œuvre les nouveaux potentiels en cohérence avec l’existant.

C’est ce que résumait Anne Catzaras dans son intervention : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Pour en savoir plus :

Etude Benchmarking de la CDC sur la Ville du Futur avec Greenwhich Consulting
Aperçu du programme Cisco Smart & Connected Communities

Grand Paris : Initiative préfectorale pour 100 télécentres en Ile-de-France

Engager un Acte 2 du Grand Paris, après une première étape de réseau ferroviaire, c’était le thème de ce colloque « Grand Paris numérique – Rédaction des volets numériques des CDT » qui s’est tenu le 28 juin 2012 à l’invitation de la Préfecture d’Ile-de-France et de la CDC. L’objectif était ainsi de lancer une démarche de définition de projet pour chaque territoire bénéficiant d’un CDT.  L’ombre de Fleur Pellerin,  Ministre Déléguée en charge du Numérique,  planait sur cette réunion, ses propos étant rappelés à diverses occasions.

Laurent Fiscus, Préfet en charge du Secrétariat Général aux Affaires Régionales à la Préfecture d’Ile-de-France, rappelait que le SCORAN (Schéma de Cohérence Régionale pour l’Aménagement Numérique) avait été approuvé à l’unanimité par les territoires.
Après un premier volet d’infrastructure de transport « Grand Paris Express » presque sur les rails, il invitait les participants à s’engager dans un « acte 2 du Grand Paris », celui qui consisterait  à développer l’urbanisme et le logement et à créer de l’économie et de l’emploi. Le SGAR porte ainsi une attention particulière à 12 CDT (Contrats de Développement Territorial).

Evolutions pour la ville du futur
(source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Patrick François, Directeur Régional Ile-de-France à la Caisse des Dépôts, rappelait l’attente forte de Fleur Pellerin pour qui le Grand Paris ne se limite pas à un anneau de transport : le Grand Paris doit être conçu comme une « Métropole attractive, innovante et solidaire ».
L’accompagnement de la Caisse aux CDT ne se limitera pas aux aspects financiers. En parfaite harmonie avec la Préfecture, elle mettra aussi ses moyens d’études et son expertise à disposition des territoires : « A la CDC, nous nous sentons comme tiers de confiance entre l’état et les collectivités »

Prévoir un cadre pour l’innovation
(Source : CDC pour Grand Paris Numérique,
Atelier du 28 juin 2012)

Anne Catzaras, représentant CDC Numérique, présentait le benchmarking de grandes villes internationales et leurs projets de Smart Cities. Amsterdam, Rio, Stockholm et quelques autres, permettaient d’aborder différents volets des Smart Cities : smartgrid, smartmetering, empreinte carbone, innovation sociale, nouvelles manières de travailler…

Après une analyse des différents projets internationaux, elle arrivait à une première conclusion : « Sans infrastructure, rien ne se fera. Les innovations d’aujourd’hui seront les usages de demain. Le Grand Paris doit prévoir et proposer un cadre évolutif.»

Daniel Canepa, Préfet de région pouvait conclure la matinée sur deux annonces :

  • Une initiative régionale pour le déploiement du très haut débit
  • Le soutien apporté pour la création d’un réseau de 100 télécentres en Ile-de-France.

Il s’agit en effet de raisonner sur un maillage étendu de télécentres afin d’engager une transformation au niveau des entreprises et des employeurs. Avec 100 télécentres, 80% de la population d’Ile-de-France se trouverait à proximité d’un télécentre.
Pour ce projet, le Préfet indiquait son intention de s’appuyer sur les services de la Caisse, bénéficiant d’une expertise et de capacités reconnues sur ce sujet des télécentres (cf l’étude publiée par la Caisse CDC).

Il était temps pour Greenwhich Consulting de lancer des ateliers de réflexion pour permettre aux CDT de s’approprier les différents axes révélés par l’étude et d’entamer une démarche de définition propre à leur territoire, intégré dans un projet plus global Grand Paris.
L’ombre de Fleur Pellerin flottait à nouveau sur l’assemblée  : Le Grand Paris ne doit pas être « ni Silicon-Paris, ni Dubaï-sur-Seine. »

Pour en savoir plus :

L’étude de la CDC sur la viabilité de télécentres en France
Les présentations du colloque (source : http://www.caissedesdepots.fr)

Cisco signe un accord avec Nice Cote d’Azur pour créer la ville idéale du futur

« Ce matin, j’ai eu l’honneur de signer avec M. Robert Vassoyan, le directeur général de la compagnie Cisco (le leader mondial des solutions sur Internet), une convention de coopération qui consacre la visibilité internationale de notre ville et de toute la métropole.(…). De quoi s’agit-il ? De vous ! De la qualité de notre vie quotidienne. De la productivité de nos entreprises. De l’attractivité de notre territoire. De notre positionnement international, de notre rayonnement.»
Extrait du blog de Christain ESTROSI, le 7 juin dernier.

Présentation du projet de convention
(Source : http://www.nice.fr)

En effet à l’occasion de la Convention Innovative City à Nice les 6 et 7 juin, Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de la métropole Nice Côte d’Azur et Robert Vassoyan, Directeur Général de Cisco France, ont procédé à une cérémonie de signature d’un partenariat visant au « développement de la Métropole intelligente et durable au service de tous les citoyens et des entreprises. »

Le projet vise à faire de Nice un laboratoire vivant de ce qui doit devenir un modèle de ville intelligente et connectée. L’ambition est  de faciliter la vie des citoyens et d’accueillir une large communauté de visiteurs internationaux au sein d’une ville sure et écologique.

Dans un avenir proche, l’agglomération niçoise sera ainsi un territoire équipé de capteurs connectés à des systèmes de communications intelligents capables de capturer et de diffuser en temps réel les informations qui seront utiles à différentes fonctions de gestion de la ville ou au service de ses habitants : par exemple, alerter sur la qualité de l’air, de l’eau ou les menaces de glissements de terrain.
Ce sera aussi une ville qui améliore la circulation routière puisque les conducteurs ont une connaissance précise de l’état du trafic et des places de parking disponibles. « C’est celle qui facilite nos échanges, ceux entre étudiants, entre enseignants et chercheurs, entre entreprises, entre citoyens, entre administrés et administrations. C’est celle qui aide nos aînés à rester le plus longtemps possible à domicile en permettant à des médecins de  diagnostiquer à distance, de préconiser, de soutenir. En un mot, la ville durable et interconnectée c’est une révolution ! », complète Chistian ESTROSI sur son blog.

Cisco apporte à Nice Côte d’Azur une expertise technologique dans différents domaines comme la mobilité urbaine, la prévention des risques environnementaux et urbains ou la réduction de l’impact environnemental.
Un réseau de télécentres
(équipés pour certains en TelePresence) contribuera à l’aménagement du territoire et aux dynamiques économiques et sociales locales.
La gestion de l’énergie, avec le projet « Convergence Smart Grid » piloté par la CCI, fait également partie du périmètre, ainsi que d’autres initiatives relatives à l’éducation ou à la santé.
En quelques mots, Cisco sera impliqué en tant que principal partenaire technologique de Nice à chaque fois où le réseau améliore les manières de vivre.

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan
(Source : http://www.nice.fr)

Robert Vassoyan, Directeur Général de Cisco France :
« Après l’eau, le gaz et l’électricité, le numérique au sens large est véritablement le 4e élément clé à prendre en compte dans l’organisation du territoire. Nous sommes très heureux que Nice Côte d’Azur nous fasse confiance pour accompagner ses projets de développement et intègre dès la phase de conception les technologies de l’information et de la communication.».

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur :
« La transformation qui se joue actuellement dans la Métropole Niçoise s’appuie largement sur l’innovation dans le secteur des nouvelles technologies et du développement durable et nous souhaitons nous appuyer sur un écosystème de partenaires confirmés et experts tels Cisco pour nous aider à placer les technologies innovantes et les infrastructures internet au cœur du nouvel équilibre entre développement économique, harmonie sociale et protection de l’environnement
. »

Les Partenaires de la convention
(Source : http://www.nice.fr)

Philippe OLMOS, Responsable Régional Secteur Public pour Cisco, soulignait « la volonté des acteurs Niçois de profiter de la démarche Ecocite pour développer la transversalité entre les départements et interconnecter les systèmes. La convergence vers une plateforme de services métropolitaine basée sur IP s’appuie sur les infrastructures actuelles et les renforce pour permettre l’éclosion de services de nouvelle génération et faire de Nice une ville connectée agréable, agile et durable. »

Interview Anne Lange, Directrice Cisco IBSG par Direct Matin
(Source : http://www.directmatin.fr)

Pour en savoir plus :

Le blog de Christian Estrosi
Le projet Niçois, une référence citée dans le blog Secteur Public de Cisco Corp
Le dossier de presse de la convention
Les photos proposées par la Mairie de Nice
Article sur Invest-in-Cote d’Azur

Protection du citoyen dans la ville : AN2V fait le point sur la convergence

AN2V, l’association des villes vidéo-protégées
http://www.an2v.org

L’AN2V, l’association des Villes Vidéoprotégées, rassemble les professionnels du secteur, à la fois des collectivités, de l’Etat et des industriels.
L’association aborde les questions relatives à la protection des citoyens dans la ville jusqu’à une vue élargie de l’ensemble des systèmes de prévention, de coordination et de communication en matière de sécurité civile.

Les prochaines rencontres du 18 juin permettront un débat autour de la convergence :

  • Convergence des systèmes de sécurité physique
  • Convergence entre sécurité physique et sécurité logique

Wissam Loudhaief, expert sécurité physique chez Cisco France, participera à une table ronde, aux cotés de différents acteurs dont Thales, Siemens, Schneider, Ineo et Genetec.

Les rencontres AN2V sont ouvertes aux adhérents.
Si vous souhaitez savoir comment rejoindre l’association, vous pouvez contacter l’AN2V à l’email suivant: infos@an2v.org
ou vous rendre sur leur site.

Pour en savoir plus :

Interview de Wissam Loudhaief sur Cisco et la sécurité par http://www.info.expoprotection.com
Dossier « Sécurité et réseaux : En matière de sécurité physique aussi, l’IP devient la norme » sur http://www.info.expoprotection.com

Les 6 et 7 juin 2012 à Nice : « Innovative City » pour une vision intégrée des Smart Cities

Les 6 et 7 juin 2012, Nice accueillera Innovative City Convention, un évènement international autour des Smart Cities.

Innovative City propose une approche intégrée de la Smart City, pour faciliter le déploiement et la gestion de services dans des domaines très variés, de la sécurité publique à tout ce qui a trait à la santé, l’éducation et la qualité de vie,  en passant par la gestion des flux (mobilité, eau, énergie, communications…) et le développement durable.

Vue intégrée de la Smart City
(Source : Innovative City)

Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Michel Destot, Député Maire de Grenoble et Président de l’AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France), ouvriront la convention.

Innovative City s’articule autour de conférences thématiques et de divers temps forts, telle une session « CleanTuesday sur le sujet des SmartGrids pour Smart Cities ». Vous aurez aussi l’occasion de découvrir des applications sur l’espace d’exposition.

Cisco est Partenaire Premium de cet évènement.
Différents intervenants du programme « Smart & Connected Communities » participeront aux conférences et vous accueilleront sur le stand Cisco.

Pour en savoir plus :

Télécharger le programme des conférences
Pour vous inscrire

Introduction à l’approche Smart and Connected Communities (Vidéo)

«La ville connectée n’est pas la cible, c’est le minimum pour pouvoir produire les services efficacement. »
Wim Elfrink, Vice-Président Cisco, Division Solutions émergentes à l’occasion du New Cities Summit (CNIT, 14 mai 2012)

Quels sont les challenges qui poussent les territoires à s’organiser en « Smart & Connected Communities » ?
Quels leviers actionner pour favoriser l’émergence d’une plateforme métropolitaine de services, supportant les services actuels et favorisant le déploiement des futurs projets ?
Comment tirer avantage des différents projets pour engager une démarche désilotée profitable à l’ensemble des acteurs du territoire ?

Cette vidéo constitue une introduction à l’approche Cisco en matière de Smart & Connected Communities.

Merci à l’IEEE et Paristech pour leur invitation et la prise vidéo initiale, le 20 décembre 2011 !
(propriété des images source : http://www.ieee.tv)

New Cities Foundation – les acteurs des Smart Cities mondiales se réunissent à Paris

New Cities Summit
du 14 au 16 mai 2012 à Paris

Le New Cities Summit se tient en ce moment au CNIT à La Défense, rassemblant des acteurs mondiaux autour du développement harmonieux des villes face au challenge de l’urbanisation.
Malgré l’évènement que constituait la prise de fonction présidentielle, de nombreux leaders de collectivités mondiales et de responsables d’entreprises ont participé à cet évènement international.

Dès l’inauguration John Rossant, Directeur Général de la New Cities Foundation posait le débat : « La ville 2.0 ne se fera pas seul ». Elle correspondra assurément à une symbiose, où les intérêts des territoires et des entreprises convergent.

Accueil du New Cities Summit par Patrick Devedjan
(source : http://www.hauts-de-seine.net)

Patrick Devedjan, Président du Conseil Général des Hauts de Seine et hôte de la conférence, rappelait l’innovation urbaine dont fit preuve en leurs temps La Défense et le CNIT. Il projetait La Défense sur une nouvelle étape (peut être 3 .0 ?) en rappelant l’ambition du territoire des Hauts-de-Seine à développer conjointement les transports, l’art, la culture, le développement durable et l’économie. Cela devrait prendre la forme d’un triptyque « Travail/Famille/Loisirs »; la transformation vers le smart working et les nouvelles manières de vivre la ville étaient ainsi évoquées (de notre point de vue). A travers « Forme Publique » le Conseil Général des Hauts-de-Seine propose sur son territoire un nouvel espace d’expérimentation de mobiliers urbains et facilite l’expérimentation en environnement réel pour les jeunes pousses.

Le Professeur Geoffrey West du Santa Fe Institute se posait la question  “Are we sustainable ? » (Sommes-nous durables ?), militant pour une Science des Villes. Rappelant que les créatures vivantes étaient toutes composées de réseaux (réseaux sanguin, nerveux, lymphatique…) il se lançait dans une ambitieuse comparaison entre la masse des êtres vivants et leur consommation énergétique. Le modèle naturel serait sans appel : plus la masse est importante, plus le ratio consommation énergétique / masse est allégé, grâce à l’efficacité des réseaux internes. L’extrapolation du modèle sur les villes confirmerait l’hypothèse selon laquelle la ville de demain pourra améliorer ses ratios par l’efficience des réseaux qui la composent (smartgrids, transport…). « Quel que soit le continent, quelle que soit sa taille, le doublement de la taille d’une ville conduira à une augmentation organique de 15% de ses facteurs structurels (équipement, taux de criminalité…) et permettra un gain de 15% sur le coût d’exploitation des infrastructures : « L’interdépendance des phénomènes » ou le renouveau du « Big is beautiful. »
Les chiffres évoqués en conclusion donnent à réfléchir ; chaque individu consommerait 90 watts par personne pour vivre… sans compter son environnement d’équipements, qui fait pencher la balance vers 11000 Watts par personne (soit un facteur 12)… l’équivalent de la consommation énergétique d’un King Kong de 30 tonnes !
Assurément une autre manière de se regarder dans le miroir…

Le projet Vancouver V-Pole
(source : communiqué de presse de Vancouver)

Gregor Robertson, Maire de Vancouver, revenait sur un terrain plus habituel en évoquant la complexité des élus à gérer une ville, confrontée à un équilibre instable entre la nécessité de développer les infrastructures et les capacités financières.
La ville a également besoin d’une vision ; Vancouver s’est donnée pour objectif d’être d’ici 2020 la Ville la plus verte au Monde. La politique municipale a notamment mis en œuvre des solutions autour de la fabrication de compost, des liaisons rapides entre l’aéroport et la ville, et de l’auto-partage.
Le développement harmonieux de la ville passe par des challenges à relever, de la disparité de revenus entre quartiers, au développement économique, en passant par l’emploi et l’écologie.
Se positionnant comme entrepreneur pour la ville, Mr Robertson considère que la solution passe par des partenariats entre le public et le privé, citant différentes entreprises partenaires, dont Cisco.
Il annonçait également le projet « V-pole » de Vancouver, une démarche intégrée de plusieurs fonctions de la ville (Communiqué de presse V-Pole).

Ajit Gulabchand, Directeur Général du groupe de construction Hindustan en Inde, évoquait alors les différences de contraintes entre un monde occidental ou la Smart City consiste à améliorer l’expérience et les services dans la ville alors que la question des pays en développement est de faire face à une arrivée massive de population vers les centres urbains : « Toutes les semaines sur la planète, 1 million de personnes rejoignent les pôles urbains.» Dans ce contexte, le challenge est de créer la ville, et les modèles Public/Privé peuvent aider.

Facteurs de changement
(Source : Présentation de Wim Elfrink, Cisco)

Wim Elfrink, Vice-Président de Cisco en charge des solutions émergentes, rappelait qu’une centaine de villes de plus d’un million d’habitants étaient en cours de construction sur les prochaines décennies. Si au départ, le développement des regroupements urbains était une réponse à un besoin de sécurité, les critères de prospérité et de qualité de vie sont devenus à présent des critères essentiels. Il ne s’agit pas seulement de construire nos villes, il faut aussi les revitaliser.

Evoquant le mouvement vers les Smart Cities, Wim Elfrink exprimait une conviction selon laquelle «la ville connectée n’est pas la cible, c’est le minimum pour pouvoir produire les services efficacement. » La masse de données produite par la ville dépasse largement les données crées par les ordinateurs de ses habitants. Le M2M (Machine-to-machine) crée toujours plus de données, avec une vraie valeur que les villes pourraient monétiser. Une opportunité qui pourrait intéresser les villes dans le contexte actuel…et constituer un nouveau challenge pour l’opendata, à la recherche son modèle économique.

Les bénéfices d’une ville durable
(Source : Présentation de Wim Elfrink, Cisco)

Considérant le mouvement vers les Smart & Connected Cities, la question n’est plus de savoir si cela va devenir réalité mais bien d’engager dès à présent de vrais pilotes dans les villes, en bâtissant sur une plateforme technologique commune. La technologie n’est pas un objectif en soi, elle rend possible l’émergence des services territoriaux.  et favorise le développement des nouvelles manières de travailler à travers les clusters, les réseaux sociaux, la virtualisation…
Wim Elfrink concluait en rappelant que le véritable challenge pour la ville consiste à créer son écosystème de partenaires publics/privés et de mettre en œuvre de vraies « smart regulations ».

New Cities Summit Paris 2012 était lancé !

De nombreuses personnalités des collectivités et des entreprises allaient intervenir sur différentes facettes de la ville connectée.

Ainsi le second jour, lors du débat Hardware/Software, la Ville de Londres annonçait avoir comptabilisé plus de 250.000 téléchargements pour son application « London Cycle Ap » et présentait le tableau de pilotage du maire de Londres. Les paramétrages seront propres aux challenges de chaque ville.

Jonathan Woetzel, Co-Directeur de l’Initiative Urbaine Chinoise, comparait le Hardware aux infrastructures (routes, réseaux informatiques, smartgrids…) et le Software aux services aux citoyens. Son expérience des difficultés de circulation liées à une absence de ponts dans une métropole en pleine expansion semblait l’amener à considérer que les meilleures applications de déplacement urbain ne seraient qu’un « pâle-liatifs » à  la déficience d’infrastructures.

Anneaux de Buren – Promenade sur l’Ile-de-Nantes
(Source : journal Presse Océan)

La soirée de gala permettait aux acteurs de l’écosystème Smart Cities de réseauter et de découvrir une nouvelle oeuvre de Daniel Buren au Grand Palais… apparaissant comme un ultime clin d’œil à l’actualité de l’après-midi: comme si Jean-Marc Ayrault, nommé Premier Ministre, invitait à découvrir les anneaux de Buren qui jouxtent la Loire sur l’Île de Nantes.
Peut-être lors de votre prochain passage à l’occasion de Nantes, Capitale Verte de l’Europe en 2013 ?

Pour plus d’information :

New Cities Foundation
Patrick Devedjan accueil le New Cities Summit au CNIT
Présentation de Wim Elfrink
, Cisco Vice-President en charge des Emerging Solutions

New Cities Summit, Paris du 14 au 16 mai 2012 (sur invitation)

Cisco est Membre Fondateur de New Cities Foundation qui tiendra son congrès annuel du 14 au 16 mai 2012 au CNIT à La Défense.

New Cities Summit
du 12 au 14 mai 2012 à Paris

Le programme des conférences permettra à des personnalités internationales de collectivités de partager leurs expériences et leur vision, aux cotés des acteurs d’entreprises impliqués pour faire de la ville du 21ème siécle une ville à vivre.

Wim Elfrink, Vice-Président Exécutif Cisco en charge de Smart & Connected Communities, participera à la plenière d’ouverture le 14 mai matin.

 » La New Cities Foundation est une fondation suisse à but non lucratif dont l’ambition est d’oeuvrer en faveur de l’amélioration de la qualité de la vie au cœur de la ville du 21ème siècle. »

NOTA : Cet évènement est sur invitation. Contactez-nous si besoin.

Pour plus d’info :

News Cities Summit : le site de l’évèment
New Cities Foundation : lesite de l’association

(source : New Cities Foundation)

Les CCI renforcent l’impulsion pour les « EcoCentres » en Alsace

Le 18 avril, les décideurs des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Alsace ont rejoint Amsterdam pour prendre la mesure de l’initiative de Smart Work Centers engagée par la structure d’innovation de la Ville d’Amsterdam.

Réunion immersive à partir d'Amsterdam Bright City

La visite de 3 télécentres a permis à la Chambre Régionale d’Alsace et ses consœurs de Strasbourg, Mulhouse et Colmar de mieux ressentir la dynamique et le caractère qualitatif des de ces lieux qualitatifs, d’appréhender les modèles économiques et d’échanger à distance avec des interlocuteurs, à travers la salle publique de TelePresence mise en place par Tata Communications et TPEX à Amsterdam Bright City.

La Chambre de Commerce d’Amsterdam a partagé avec ses homologues de l’Association des Chambres de Commerce de Rhénanie son expérience autour du déploiement des Smart Work Centers à Amsterdam. Maarten Woolthuis, Chef de projets Mobilité à la Chambre de Commerce d’Amsterdam, a ainsi précisé qu’après une rapide d’appropriation par les TPE, une initiative consulaire était en cours pour inciter les moyennes et grandes entreprises ainsi que les partenaires sociaux à s’inscrire dans la démarche et bénéficier des apports de ces nouvelles manières de travailler.

« Cela va nous aider à enclencher un plan d’action visant à favoriser le développement d’initiatives ‘smart work centers’ en Alsace », dixit Jean-Marc KOLB, Directeur Economie Numérique à la Chambre de Commerce et d’industrie Région Alsace.

Projection vers un réseau régional d'Ecocentres
(source : Sandrine ANDRE, CUS Strasbourg, Réunion Territoires par Cluster Green & Connected Cities, Maison de la Bretagne à Paris, 13/12/2011)

L’enjeu est à présent de mettre en place une gouvernance régionale, en adéquation avec le Pôle Métropolitain Strasbourg/Mulhouse, fortement engagé sur cette dynamique.

Les animateurs locaux de télécentres se réjouissent de ce soutien confirmé qui va permettre aux lieux existants de renforcer leur attractivité.

Nous nous réjouissons de voir ces initiatives converger, comme nous le suggérions dans notre contribution au débat alsacien l’été dernier publiée sur e-alsace.

Articles sur le même sujet :
E-alsace : inauguration du télécentre de Reichstett
Aperçu de visite des Smart Work CentersInnov’City
La Tribune sur les nouvelles approches vertes du travail
Vidéo Acteurs Publics : atelier  Télécentres aux « Rencontre des Territoires durables »
Les nouvelles vitrines d’Amsterdam sur Cisco Blog GreenIT