Le développement du Grand Paris selon IBM et Cisco

Le Grand Paris est sur les rails et dépasse le strict cadre d’un réseau de transport.

Grand Paris Express a réuni deux personnalités, Robert Vassoyan, président de Cisco France et Philippe Sajhau, vice-président d’IBM France en charge de Smarter Cities, pour évoquer leur vision du Grand Paris et de ses challenges.

Ils abordent les défis de ce Grand Paris évoquent les approches pour réussir cet objectif d’un territoire efficace et durable, des solutions de plateformes métropolitaines de services à la gestion des données urbaines pour la réalisation de nouveaux services comme l’élaboration de systèmes prédictifs en matière de déplacement.

Pour Robert Vassoyan, le Grand Paris devrait se positionner « sur des sujets d’avenir comme la vidéo, le  bidg data, les algorithmes de mathématiques et l’internet des objets. »

 « La ville intelligente, c’est la conjonction de deux phénomènes, l’urbanisation (NDLR : et la nécessité d’organiser la ville différemment), et la possibilité de travailler les données en grands volumes, en mouvement, en temps réel. A partir de ces données qui vont venir de capteurs, de réseaux haut débit, on va pouvoir traiter les données énergétiques, les données de transport et aborder de nouveaux usages. »
Philippe SAJHAU, IBM

 » Il faut être ambitieux sur les infrastructures, il faut être ambitieux sur les services et il faut faire des choix, des vrais paris. Il y a une centaine d’années, Paris a gagné ses galons de ville lumière parce qu’elle avait fait des choix. Il est important de faire des choix aujourd’hui  et c’est certainement le choix du numérique qui permettra à Paris de rester l’une des villes leader dans le monde. »
Robert VASSOYAN, Cisco

Robert Vassoyan, Cisco France

Robert Vassoyan, Cisco France

Venez découviri ici cette vidéo !

Précédent article sur le Grand Paris : Grand Paris : Initiative préfectorale pour 100 télécentres en Ile-de-France

Syntec présente le ‘Baromètre des Villes Numériques’ lors de ‘5 Plus City’

SyntecNumerique logoLe Syntec Numérique publie prochainement son premier baromètre des villes numériques avec pour ambition de donner une vision globale de l’avancement de cette thématique en France et de permettre à chacune des villes qui a participé de pouvoir s’évaluer par rapport à ses consœurs.

Outils de restituton du baromètre Syntec Numérique(source : Syntec Numérique)

Outils de restituton du baromètre Syntec Numérique
(source : Syntec Numérique)

Cet outil d’évaluation vise à devenir un rendez-vous régulier pour prendre en compte la dynamique des territoires.
Il s’appuie sur des entretiens réalisés avec des élus et des cadres administratifs des villes qui bénéficieront ensuite d’un retour personnalisé pour leur ville.
les différentes fonctions de la ville numérique sont abordées, comme le smartgrid, les transports, la e-administration, les services aux citoyens…

Les premiers résultats du baromètre seront dévoilés la semaine prochaine lors de 5 Plus City à Issy-les-Moulineaux le 21 mars à 10:30.

Rejoignez-nous sur 5 Plus City pour découvrir ce baromètre des villes numériques !

Pour vous inscrire :  http://www.5plusforum.com

Neige, télétravail… Vive le CVO !

IMG_9618« Il pleut sur Nantes », chantait Barbara…

Et non, pas aujourd’hui ! La cité verte de l’Europe est à présent bien blanche et de plus en plus gelée…
Mes amis Lillois me pardonneront de ne pas les avoir rejoints, mais le chemin vers la gare s’avérait périlleux.

Heureusement j’ai mon thermolactyl… et mon CVO !

Le Cisco Virtual Office, c’est ce qui me permet de travailler à la maison comme si j’étais au bureau. Derrière ma box internet, un routeur Cisco sécurise mes connexions et m’offre des conditions de télétravail proche de celles du bureau.

Ainsi, le téléphone IP connecté derrière le routeur me donne accès à tous les services habituels : recherche dans l’annuaire, information de présence (il est en ligne, elle n’est pas à son poste..), numéro direct d’accès au support interne ou à l’agence de voyage… Le tout en IPv6 bien sûr !

Le routeur propage aussi un réseau wifi sécurisé, le même que dans tous les locaux Cisco, ce qui permet à mes collègues de passage à la maison de récupérer, via une authentification automatique, leurs mails alors que nous échangeons autour d’un vin chaud (le muscadet patiente au frais…).
Mon Iphone est également connecté en wifi, permettant de réduire la note de communication data de mon entreprise lorsque je me déplace dans la maison. Du vrai BYOD (bring your own device) en pratique !

Composant du CVO

Session webex : présentation, chat et visio

Session webex : présentation, chat et visio

Pendant ce temps, je travaille naturellement, un casque sur les oreilles, pour discuter avec mes contacts tout en conservant mes doigts sur le clavier de l’ordinateur. J’oubliais, mon ordinateur portable est connecté au switch intégré du téléphone IP Cisco 7975, la QOS (qualité de service, pour transmettre dans les meilleures conditions ma voix cristalline) étant aussi gérée par le CVO.

Webex connect : présence et messagerie instantanée

Webex connect : présence et messagerie instantanée

Webex me permet de faire une présentation à distance, en diffusant ma vignette visio intégrée à partir de la caméra de mon PC portable. Je peux même enregistrer une session webex, pour permettre à ceux qui n’étaient pas présents lors de la réunion de pouvoir rejouer la séquence au moment où ils le souhaiteront.

Même à la maison, j’ai besoin de contacter mes collègues. Je le fais efficacement grâce aux fonctions qui me permettent à distance de comprendre leur contexte de présence. Cyril est disponible, Olivier est en réunion mais j’ai besoin de lui poser une question immédiate : je le pingue via la messagerie instantanée intégrée à Webex Connect… Efficace pour savoir qu’il neige à Nantes ! Et si j’appelais Nathalie ?

Bref une vraie journée de travail normale, à partir de la maison.

L’an passé, FR3 était venu voir ce qui constitue une partie de mon quotidien. C’était dans le cadre de la semaine de la mobilité, la non-mobilité étant une mobilité choisie. Je les remercie de ne pas m’en vouloir de poster cette vidéo sur youtube pour que vous puissiez la découvrir… et vérifier que parfois aussi à Nantes, il fait beau !
Vive les vidéos de rattrapage (et le très haut débit !).

Et pour ceux qui seraient intéressés par cette solution, un bon diagramme et un bon pointeur web seront clairs :

diagramme CVO

diagramme CVO

Juste deux précisions !

  • Cela marche aussi lorsqu’il ne neige pas… et cela peut s’appliquer à tous.
  • C’est une solution complémentaire au télécentre, efficace, mais procurant moins de lien social; Je n’ai pas non plus accès à tous les services mutualisés d’un télécentre…

Ah, si j’avais un télécentre près de chez moi … (mais pas aujourd’hui à cause du verglas !)

Pour en savoir plus :
Plein d’informations sur le blog collaboration France
Notamment : Travailler de manière efficace grace aux outils collaboratifs CISCO

Vive 2013, l’année des réalisations Smart Cities !

2012, année présidentielle, s’est achevée. Avant d’ouvrir une nouvelle page, rappelons-nous quelques bons souvenirs qui ont animé cette année 2012.

Que retiendrez-vous de 2012 ?

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan(Source : www.nice.fr)

Christian ESTROSI et Robert Vassoyan
(Source : http://www.nice.fr)

Bien sûr, vous retiendrez les présidentielles, vous vous souviendrez du programme des Investissments d’Avenir, d’Ecocités et peut-être même d’un projet de réforme des collectivités locales où l’on parlait d’élu territorial…

Je me souviens de quelques autres éléments majeurs qui ont marqué notre année Cisco en France :

  •  La signature d’une convention de partenariat avec Christian Estrosi pour le compte de Nice Cote d’Azur, la première « Métropole », à l’occasion d’Innovative City Convention. Elle entérine une collaboration diversifiée basée sur IP comme une ressource fondatrice et partagée. La vision « Internet of Everything » semble se dessiner ici.
  • L’aventure autour du smart working et des télécentres, aux côtés du Cluster Green & Connected Cities, d’IT 77 et d’un nouvel écosystème, avec la Caisse des Dépôts et des partenaires comme Regus, Orange et Nexity. Merci à la ville d’Amsterdam et aux experts locaux d’avoir partagé leurs expériences, et tout particulièrement à Ger Baron et aux pionniers néerlandais de Spaces. Vous avez été près de 150 personnes à nous accompagner en visite d’études en 2012.
  • Le lancement d’une action de formation Cisco Networking Academy avec le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais et l’Afpa. Former les ressources aux numériques, offrir une vraie chance d’emploi et faciliter le développement des entreprises régionales est un beau projet. L’Afpa a relevé le challenge et se déclare prête à développer des démarches similaires sur d’autres régions.
  • De nombreux évènements et groupes de traval où j’ai eu plaisir à découvrir les problématiques des territoires et la richesse de l’écosystème qui se met en place. Idate Digiworld Summit, Territoires Durables d’Acteurs Publics, Les Interconnectés, le groupe de Réflexions Grand Paris, Nice Innovative City Convention
  • Le lancement par Cisco de « l’Internet of Everything », qui démontre que l’internet n’est pas seulement une ressource technique mais bien une vague de fond qui transforme nos modes de vie.
  • La proposition de Smart Solutions par Cisco, comme Remote Expert for Government Services.

L’année 2013 s’annonce passionnante !

  • Fleur Pellerin annonçait à Lille récemment sa volonté de voir se dessiner prochainement deux ou 3 Smart Villes Françaises qui deviendraient ainsi des démonstrateurs français à taille réelle.
  • L’ampleur de la vague smart cities se renforce, comme le démontrent les études de plus en plus nombreuses sur le sujet, les groupes de travail organisés par de nombreuses instances, la communication des acteurs industriels…
  • Le déploiement de télécentres professionnels va voir le jour dans nos régions et à travers le Grand Paris.
  • De vraies expérimentations débutent, dépassant la validation des possibles technologiques pour replacer l’expérience citoyenne au cœur de la démarche.
  • Les acteurs se structurent, définissant les modalités ou les normes d’interopérabilité nécessaires à la pérennité des investissements dans des périodes contraintes. Soulignons à ce titre les excellents travaux de coordination menés par la CCI de Nice sur le sujet des réseaux d’énergie.
  • Les débats attendus sur l’exposition aux ondes et la définition des modalités de déploiement du très haut débit vont rythmer une partie de 2013

La France, 1 000 fromages et 3 capitales européennes

Notre beau pays compte aussi cette année 3 capitales européennes:

Les spots éclairent nos villes ! Espérons qu’ils fonctionneront à la pleine puissance de leds optimisés par energywise.

Espérons surtout que nous saurons tirer parti de cette position pour démontrer que la culture est à présent souvent numérique, dans sa forme comme dans ses moyens d’accès (la diffusion d’opéra en temps réel dans les salles de cinéma est une vraie innovation !). De même  saura-t-on démontrer que l’écologie moderne gagnerait à s’appuyer sur ces technologies de l’information (plus économes en énergie…)  pour faire tourner notre planète sur de nouveaux modèles visant au mieux-vivre et à la limitation des spasmes quotidiens de la ville engorgée.

2013 vers une smart-city orientée citoyen et usages

L’internet des objets fait sa mutation vers « l’Internet of Everything », comme l’évoque Marie Hattar sur ce post. Les objets communicants fleurissent partout, du compteur smartgrid à la fourchette connectée… Il ne s’agit pas de gadgétiser nos vies : derrière le geek se cachent aussi de véritables chantiers sur la santé alimentaire (fourchette connectée), la vigilance énergétique jusqu’à la qualité du service de maintien à domicile…

L’impact de l’Internet of Everything va changer le regard sur nos vies. Avec lui, nous pourrons préférer le mieux vivre ou le mieux vieillir, à leurs visions technocratiques de maintien-à-domicile ou d’hospitalisation-à-domicile !

Faisons le vœu qu’en 2013, la smart city dépasse le prisme unique de l’efficacité pour donner un nouveau sens à la qualité de vie ressentie par le citoyen (et non prévue pour le citoyen) !

Bonne année et merci !

Cela fait 7 mois que ce blog est lancé.

Je voulais profiter de ce début d’année pour vous remercier de votre fidélité sur ce blog. Egalement vous dire tout le plaisir ressenti lorsque je découvre au cours d’une rencontre un lecteur assidu !
J’ai eu plaisir à partager ici avec vous diverses rencontres ou initiatives entrevues sur ce domaine passionnant de la ville en re-construction numérique.

Nous continuerons avec votre aide à témoigner des réalisations qui se mettent en place pour faire de la France un Smart Pays.

Je vous souhaite une très belle smart année 2013 !

Retrospective Télécentres aux Interconnectés 2012

Interconnectés2012 logoUne année est passée depuis Les Interconnectés 2011 à Lyon.
Invité le 4 décembre 2012 à un atelier « Tiers-lieux, nouveaux espaces de développement », j’en ai profité pour proposer une rétrospective du débat Télécentres en France et à l’étranger, puisque la fin de l’annéé s’avère propice à ce genre d’exercice !

Update Télécentres aux Interconnectés - JF Balcon Cisco

Update Télécentres aux Interconnectés – JF Balcon Cisco

Voici les quelques transparents  présentés lors des Interconnectés 2012, sans aucune prétention ni souci d’exhaustivité, ayant choisi de focaliser sur les approches relatives aux télécentres professionnels.

Force est de constater qu’en un an, le débat s’est vivement accéléré sur ce sujet passionnant.
Gageons que 2013 sera l’année des vraies réalisations !

… Et si le sujet vous intéresse, le Tour de France du Télétravail passe le 18 décembre à Marne-la-Vallée, sur le terrain de IT77…  Cliquez ici pour vous inscrire !

Pour plus d’information :

Les interconnectés, le réseau des territoires innovants
Tour de France du Télétravail

Précédents posts à propos de IT 77 :
Les télécentres s’invitent au salon des maires
Les télécentres sur France Info avec Gérard Eude
IT 77, une gouvernance pour les télécentres en Seine-et-Marne

 

Les Télécentres du 77 interviennent au Salon des Maires

A l’occasion du Congrès des Maires, le Club des Territoires Durables animé par Acteurs Publics m’a permis de participer aux côtés de Gérard Eude à ce plateau télé diffusé lors du Salon des Maires par Acteurs Publics.

Gérard Eude est le Vice-Président du CG77 et Président de Seine-et-Marne Développement. L’initiative IT77 qu’il préside regroupe les acteurs des télécentres en Seine-et-Marne, tant collectivités, qu’exploitants et fournisseurs (IT, mobilier, prestations diverses…).
17 projets sont référencés dans ce département est-parisien qui représente à lui seul 49% de la région Ile-de-France.

Venez découvrir cette vidéo sur : http://www.acteurspublics.com/2012/11/23/les-collectivites-locales-et-les-nouvelles-technologies

Les Villes Intelligentes selon le Commissariat Général au Développement Durable

N°143 de Point de Vue
« Ville Numérique »
Publié par le CGDD

Le Commissariat Général au Développement Durable a publié en septembre un « Point sur les villes intelligentes ».

Le numéro 143 de cette lettre permet à Anne Charreyron-Perchet de rappeler quelques tendances traditionnelles des smart cities :

  • Optimisation des ressources
  • Meilleure gouvernance et pilotage des opérations de la ville.
  • Approche systémique et décloisonnée
  • Services basés sur l’opendata, pour la gouvernance comme pour le service rendu au citoyen.

Le rapport présente aussi la ville intelligente comme un terrain de jeux où des acteurs, actuels et/ou nouveaux, s’organisent autour d’alliances contribuant ainsi à l’émergence de nouveaux  business models.

Dans cette évolution, la ville 2.0 doit veiller à demeurer désirable, pour tous ses utilisateurs.

Néanmoins, le point de vue reste partiel et ne gratte que superficiellement le potentiel du numérique pour une ville en transformation; Les TIC semblent contingentées dans un rôle de vecteur d’efficacité et d’automatisation des fonctions traditionnelles de la ville.

Les TIC peuvent apporter bien davantage à la ville intelligente !
Le numérique révèle des capacités de transformation pour la ville… et pour la ville et son territoire.

Le numérique invite à penser des schémas alternatifs et à concevoir des réponses possiblement plus transformationnelles.
Les exemples sont nombreux où les différentes approches d’efficacité et de transformation sont considérées simultanément, permettant de conjuguer économique,  social et environnemental !
Ainsi les TIC permettent de repenser la relation entre les coeurs d’entreprises et les espaces d’habitation. La ville intelligente peut contribuer à effacer de manière choisie certains déplacements et à créer  de nouveaux liens sociaux, en local comme à distance. Les nouvelles manières de travailler sont une des dynamiques qui contribueront à résorber durablement la congestion urbaine, en parallèle d’un pilotage efficace de la circulation et d’une information voyageur contextualisée.

Peut-être une prochaine édition de Point de Vue élargira l’angle d’approche pour passer d’un concept de « Villes Intelligentes », entendues comme des ensembles finis, à la dynamique de transformation d’un « Territoire véritablement Connecté, Durable et Social » ?

Pour plus d’information :

Télécharger le Point de Vue « Villes Intelligentes »
Fiche de présentation de Anne Charreyron-Perchet sur le site Innovative City Convention

Les Télécentres sur France Info avec Gérard Eude

« J’aurais sans doute été plus productif en travaillant en télécentres », déclare Gérard EUDE, Président de Seine-et-Marne Développement.

Cette interview diffusée par FRANCE INFO, fait le point avec celui qui préside également IT77 (Initiatives Télécentres 77)  : efficacité individuelle, optimisation des lieux, opportunités collaboratives…

Anne-Sophie Calais, qui coordonne les activités d’IT 77 fait également part de son expérience récente à Amsterdam. Elle a organisé avec Cisco les 11 et 12 septembre une mission d’études pour 20 porteurs de projets Seine-et-Marnais. Ils ont ainsi pu bénéficier du retour d’expériences des précurseurs néerlandais, ressentir l’atmosphère des lieux visités — à la fois professionnelle et cocoon —  et proposer une expérience commune (voir un référentiel commun…) aux différents acteurs Seine-et-Marnais engagés pour des projets parfois péri-urbains, parfois dans des espaces plus ruraux.

Dans cette interview, Gérard Eude souligne le rôle de la Caisse des Dépôts, susceptible d’agir sur ce domaine naissant en tant  qu’investisseur avisé, en participant à différents projets d’exploitants de télécentres. Il évoque également les réflexions d’acteurs comme Regus, Orange, Cisco et Nexity, convaincus que le développement de ces nouvelles formes de travail passera par un réseau de télécentres professionnels étendu.

Venez écouter cette interview sur France info en suivant ce lien !

Le STIF publie son étude 2012 sur la mobilité en Ile-de-France

Le STIF vient de publier son «  Enquête Globale Transports » qui observe tous les 10 ans l’évolution de la mobilité en Ile-de-France. Cette nouvelle étude compare des données de 2010 avec la précédente version en date de 2001.

Extrait de la synthèse publiée par le STIF Enquête Globale Transport 2012
Source : « Enquete Globale Transports 2012 », publiée en juillet 2012 par le STIF

Quelques données en repères :

  • 41 millions de déplacements par jour en Île-de-France, en croissance de 17% par rapport à 2001
  • 4,4 km par déplacement en moyenne: souvent sur la localité et essentiellement au sein du département
  • Les échanges avec Paris apparaissent relativement faibles : 70% des déplacements ne concernent pas Paris, les déplacements intra-muros à Paris représentant 20% du total de mouvements.
  • 49% des déplacements supérieurs à 10 km correspondent à du pendulaire Domicile <> Bureau
  • Hors Paris, un déplacement sur deux s’effectue en voiture.


Quelles modalités pour quel secteur géographique francilien ?

La marche à pieds représente 39% des déplacements, contre 38% pour la voiture et 20%pour les transports collectifs. La voiture stagne ou régresse en général, sauf à la périphérie où l’on connait une offre de transports publics moins adaptée à la variété des liaisons attendues lorsqu’il ne s’agit pas de ce rendre au cœur de Paris ou à proximité.
Le vélo fait une apparition remarquée dans les centres urbains.

Taux d’équipement automobile des ménages franciliens
Source : extrait de l’étude Enquête Globale Transport2012

La voiture reste dominante plus on s’éloigne du cœur parisien et plus les distances entre zones périphériques s’allongent.
Le schéma ci-après est assez édifiant lorsque l’on compare les taux d’équipement des ménages en fonction de leur lieu d’habitat en Ile-de-France :

Quelques pistes d’analyse

On se gardera de préconisations par trop détaillées à partir de cette synthèse de l’étude, le STIF et les collectivités concernées étant les plus à même de tirer les conclusions et les stratégiques de développement urbain qui conviennent.

Néanmoins, le vélo prenant de la vitesse au cœur des agglomérations et la voiture concernant de nombreux petits déplacements, on peut penser que la tendance du vélo et de la voiture « as-a-service », c’est-à-dire en mode partagé ou loué, devrait rester d’actualité.
La voiture électrique correspond bien à des déplacements journaliers courts : son développement apparait plus que probable.

Le développement de ces modalités en mode partagé passera par une sécurisation de certaines voies de circulations (sites propres, signalisation spécifique…) et un effort d’information des utilisateurs en amont : indication du nombre de véhicules présents à une station, de places libres et de prises disponibles pour recharger électriquement les véhicules en parking et/ou en stations …
Une approche Smart City intégrée au niveau de la ville doit permettre de positionner pas à pas les pièces d’un puzzle qui s’appuiera sur des technologies comme la diffusion de contenus numériques, un opendata normalisé, du paiement sans contact (NFC, favorisés par des réseaux de communication filaires et mobiles multiservices complétés par une gestion des réseaux d’énergie de type smartgrid.

Les télécentres ont-ils leur place ?

«  Les déplacements liés au travail représentent un investissement important en temps (42 %) et en distances parcourues (54 %). Fortement concentrés aux périodes de pointe, ils dimensionnent les réseaux de transport. »

Si le pendulaire Domicile <> Bureau représente seulement 29% des déplacements quotidiens, sa part dans les déplacements longes est forte : 49% des déplacements supérieurs à 10 km.

Choisir son déplacement plutôt que subir un déplacement imposé, c’est tout l’enjeu du développement d’un réseau de télécentres à l’échelle de la région (et aussi de la France) . Cela contribuera à dé-saturer les voies de circulation automobiles et à soulager les transports publics surchargés. La meilleure optimisation des temps de déplacement professionnels sera également conjuguée à un renforcement de la dynamique économique locale.
Pour en savoir plus :

Le site du STIF, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France.
Télécharger l‘Enquête Globale Transport 2012

14 projets de télécentres soutenus par la Région Ile-de-France

La Région Ile-de-France et son agence numérique rebaptisée La Fonderie (anciennement ARTESI), ont confirmé le 12 juillet leur soutien à 14 des 32 projets qui leur ont été présentés dans le cadre d’un appel à projet « Télécentres et espaces de co-working ».
Cette action, bénéficiant d’un budget de 830 000 euros, permettait aux lauréats de bénéficier d’une subvention pouvant atteindre 100 000 euros, pour des télécentres dévant ouvrir sous un an en Ile-de-France.

Avec cet appel à projets, la Région Ile-de-France donnait un signal aux habitants ainsi qu’aux territoires. La démarche visait en effet à travailler sur le deux axes : « il faut qu’il y ait des télécentres pour que les personnels et les entreprises puissent s’approprier ce nouveau mode de travail, il faut aussi qu’il y ait des télétravailleurs pour que le modèle d’exploitation fonctionne. », rappelait récemment Jean-Baptiste ROGER, Directeur de la Fonderie, à l’occasion d’un séminaire organisé par la SCET sur les télécentres.

 « L’appel à projet était dédié aux collectivités et associations. Nous avons été surpris de voir le nombre de dossiers présentés en dépit des délais courts. Cela démontre une vraie vivacité du débat autour des télécentres et du co-working.»

Cartograpie des projets retenus
(source : La Fonderie)

Les dossiers présentés démontraient une sur-représentation des collectivités de l’est parisien, Fontainebleau et Roissy figurant d’ailleurs parmi les lauréats. L’action de Seine-et-Marne Développement a probablement joué un rôle dans cette sensibilisation à l’est de Paris.

Le Conseil Régional souhaite poursuivre son action en faveur du co-working et des téélcentres. Un nouvel appel à projets devrait sortir dès 2013. Il pourrait être étendu aux opérateurs de télécentres, l’émergence d’un réseau de télécentres professionnels à la dimension de l’Ile-de-France étant une condition de l’appropriation par les entreprises de ces nouveaux modèles de smart working.

Pour en savoir plus :

La présentation des lauréats par La Fonderie
Le communiqué de presse de la Région sur les candidats rentenus
La  ambitions de la région Ile-de-France en matière de numérique : télécentres et très haut débit